Skip to content

De nouveaux professionnels hospitaliers se joignent au SEFPO afin de faire face au chaos que fait régner Doug Ford

HPD - Hospital Professionals Division / DPH - Division des professionnels hospitaliers
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

En votant en faveur de leur adhésion au SEFPO, un groupe important de plus d’une centaine de professionnels de réadaptation du Centre régional de santé Southlake ont amélioré leur sécurité d’emploi et acquis une voix plus forte dans leur milieu de travail.

« Au nom de tout le Conseil exécutif du SEFPO, je tiens à féliciter ces professionnels hospitaliers qui ont exercé leur droit d’adhérer à un syndicat », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

C’est vraiment le bon moment pour adhérer au SEFPO. Notre système de santé sombre toujours plus dans le chaos à cause des bévues que commet le gouvernement Ford avec son désastreux plan de fusion et de restructuration », a déclaré le président Thomas. « Adhérer à un syndicat est la meilleure façon pour eux de protéger leur travail et les patients qui reçoivent leurs soins. »

Parmi ces nouveaux membres du SEFPO, il y a des ergothérapeutes, des physiothérapeutes, des assistants en ergothérapie/en physiothérapie, des récréothérapeutes, des orthophonistes, des assistants en trouble de la communication qui travaillent à l’hôpital principal Southlake à Newmarket, ainsi qu’à quatre autres sites dans la municipalité régionale de York et de la ville de Toronto.

Comme tous les travailleurs de la santé, ces nouveaux membres et leurs patients subissent quotidiennement les conséquences du manque de personnel et de financement.

« Ces professionnels de la santé donnent toujours le meilleur d’eux-mêmes, alors qu’ils sont confrontés au manque du personnel, ne sont pas remplacés et courent sans cesse le risque de se blesser en tentant de répondre à toutes les demandes », a déclaré Sara Labelle, présidente de la Division des professionnels hospitaliers. « À cause de l’aggravation de la médecine de couloir, ils doivent procurer des soins dans des espaces moins adaptés à leur travail, parce que les espaces qu’ils utilisaient auparavant sont désormais occupés par les lits de patients. »

« Je leur souhaite une très chaleureuse bienvenue au SEFPO. Notre objectif numéro un est de veiller à ce que les patients reçoivent les meilleurs soins possibles et le plus rapidement possible. En faisant front ensemble, nous ferons entendre une voix puissante pour combattre les coupes et la privatisation. »