Skip to content
1400-200_300dpi-indigneous_circle_fr.jpg

Des membres et des partenaires du SEFPO à l'exposition Indigenous Rising

SEFPO, Chiefs of Ontario - Equipe de mobilisation autochtone
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Indigenous Rising, une exposition de la photographe Nadya Kwandibens (Red Works), réalisée en partenariat avec Photographes Sans Frontières (PWB), est une série de portraits mettant en vedette des artistes, des universitaires, des personnalités médiatiques, des militants et des survivants de la communauté autochtone. Son travail se focalise sur des histoires de résistance, de lutte, de résurgence, de décolonisation et de renaissance des Autochtones. Les portraits, qui sont accompagnés d’un message de chaque participant, sont exposés au marché Kensington durant le mois de mai dans le cadre du festival de photographie CONTACT.

Prière d’ouverture et cérémonie de purification : gardienne du savoir Laureen Bluewater. Mot de bienvenue et reconnaissance du territoire : chef Stacey Laforme, Première Nation des Mississaugas de New Credit.  Ouverture de l’exhibition, y compris la cérémonie des tambours et les discours des membres du SEFPO : Crystal Sinclair, Darlene Kaboni et Cristine Rego, dont les portraits sont mis en exergue dans l’exhibition.  Les partenaires de la campagne du SEFPO sur la « rafle des années 60 » : Danielle Da Silva, directrice générale de photographes sans frontières, Nadya Kwandibens, Red Works, et Wayne Mousseau-Pheasant, survivant de la « rafle des années 60 » ont également pris la parole lors de l’événement. Nadya Kwandibens, productrice de l’exhibition, est une Anishinaabe (Ojibwe) de la Première Nation Animakee Ojibwe Wa Zhing 37 dans le nord-ouest de l’Ontario.  Festin traditionnel : Pow Wow Cafe.

Cette exposition a vu le jour grâce à la collaboration des membres de l’Équipe de mobilisation autochtone et de la campagne sur la « rafle des années 60 » du SEFPO et de Photographes Sans Frontières.  Cette collaboration permettra également de produire un documentaire concernant la campagne sur la « rafle des années 60 » de l’Équipe de mobilisation autochtone et le partenariat entre le SEFPO et Food Share Toronto dont l’initiative vise à établir des marchés alimentaires dans les collectivités autochtones dans le Nord de l’Ontario.  Darlene Kaboni, responsable de la campagne sur la « rafle des années 60 », s’est réjouie que « cette collaboration entre l’Équipe de mobilisation autochtone et Photographes Sans Frontières continue à faire résonner la voix des communautés autochtones dans leur combat actuel contre le colonialisme et pour la renaissance de leurs cultures, langues et traditions. »

Pour en savoir plus, consultez : http://bit.ly/BPSpetition