lbed_opseu_french_banner.jpg

Les piquets d'information diffusent notre message à travers toute la province - Bulletin de négociation 2017 de la LBED, numéro 14

L’équipe de négociation vous a demandé de transmettre au public la vision du syndicat pour la LCBO et vous avez agi!

Au cours des deux dernières semaines, les clients de la LCBO ont pu discuter avec nos membres à Kakabeka Falls, Cornwall, Windsor, Timmins, Niagara Falls, Orangeville, Bracebridge, Toronto et dans la quarantaine d’autres endroits à travers la province où des piquets d’information avaient été organisés.

Avec d’autres piquets d’information prévus pour les quelques prochaines semaines (liste complète ici), nous continuerons d’expliquer aux membres du public la différence entre ce que l’employeur veut faire avec la LCBO et ce que nous proposons pour améliorer la régie.

Vous verrez au bas de cette page la version imprimée (en anglais), qui contient quelques photos des récents piquets.

Rejoindre le public – Couverture médiatique des deux dernières semaines

Les médias locaux et régionaux sont venus parler aux membres participant aux piquets organisés à travers la province. Les membres en ont profité pour partager avec le public les enjeux à résoudre à la table. Ils ont aussi souligné l’importance de protéger les recettes publiques de la LCBO contre les tentatives de privatisation sporadique des libéraux.

Vous trouverez les liens à la couverture des médias sur le site Web du SEFPO :

Couverture des piquets de la semaine 1

Couverture des piquets de la semaine 2

Le syndicat dépose une plainte auprès de la Commission des relations de travail au sujet des changements apportés par l’employeur à la disponibilité des employés occasionnels

Comme nous l'avons mentionné la semaine dernière dans notre Mise à jour sur les changements au niveau de la disponibilité des travailleurs occasionnels de la LBED, le syndicat est fermement d’avis que les changements au niveau de la disponibilité minimale des employés occasionnels, y compris les changements pour les employés occasionnels d’avant 1996, et les nouveaux formulaires de disponibilité que l’employeur demande aux membres de signer, sont en violation des dispositions de la Loi sur les relations de travail de l’Ontario.

De nombreux membres à travers la province nous ont parlé de l’impact négatif de ces changements. Nous avons également entendu dire que l’employeur aurait menacé de licencier toutes les personnes qui refusent de se conformer à ces nouvelles exigences, et que certains gestionnaires vont au-delà des directives de la LCBO et modifient vos conditions de travail minimales, menaçant la sécurité d’emploi de nos membres. Nous n’acceptons ce genre de comportement de personne, et encore moins d’une société d’État qui sait très bien que ces changements enfreignent la loi.

Ainsi, le mercredi 24 mai dernier, le syndicat a déposé une plainte de pratique de travail déloyale à la Commission des relations de travail de l'Ontario, disant que ces modifications unilatérales aux modalités d’emploi sont contraires aux dispositions de la Loi sur les relations de travail.

Tandis que nous attendons le résultat de notre plainte, le syndicat continue d’encourager tous les membres auxquels on demande de soumettre les nouveaux formulaires de le faire plutôt que de risquer une mise à pied. Nous encourageons également nos membres à déposer des griefs individuels sur ce changement et d’indiquer par écrit que le nouveau formulaire est signé sous la contrainte.

Les membres qui souhaitent soumettre de la documentation (c.-à-d., formulaires de disponibilité, congés approuvés pour fins de semaine, etc.) en ce qui concerne le changement apporté aux heures de disponibilité peuvent l’envoyer à Steve Nield, à l’adresse snield@opseu.org.

La période de contestation de l’application de la grille salariale est ouverte

Le syndicat sait que les calculs de la grille salariale ne sont pas tous corrects et nous continuons de travailler avec l’employeur pour essayer de résoudre les différends en ce qui concerne ces calculs. Tout membre qui pense avoir été placé au mauvais endroit sur la nouvelle grille salariale unique peut désormais contester cette décision au moyen du formulaire de contestation de placement sur la grille (Grid Placement Challenge Form) – en anglais.

N’oubliez pas que ce formulaire doit être reçu au plus tard le dimanche 18 juin. On ne tiendra pas compte des formulaires soumis après cette date. Ne risquez pas de manquer cette occasion en attendant à la dernière minute pour le faire. Si vous avez des questions à propos du formulaire ou si vous avez besoin d’aide pour le remplir, communiquez avec le délégué syndical ou délégué du personnel de votre section locale.

Mise à jour sur la santé et la sécurité : allées encombrées

Nous avons appris qu’alors que l’employeur commençait à se préparer à l’éventualité d’une grève, le niveau des stocks augmentait dans certains magasins, au point qu’on a de la peine à passer dans certains couloirs et allées.

Il est important que les membres soient au courant des règles suivantes, qui disent que les allées piétonnes, les allées dans les entrepôts et les allées où passent les machines doivent mesurer une certaine largeur et être exemptes d’obstructions. Si vous observez quoi que ce soit qui vous semble dangereux, parlez-en à la direction et à votre représentant en matière de santé et de sécurité au travail.

Allées piétonnes (Article 2.7.1.2 et 2.7.1.3 du Code des incendies de l’Ontario; article 11 de la Loi sur la santé et la sécurité au travail)

Veillez à ce qu’il n’y ait aucune obstruction dans les allées de la zone de service de détail. Il doit y avoir une allée principale d’une largeur minimale de 44 po (env. 1,10 m) et toutes les autres allées doivent être d’une largeur minimale de 36 po (env. 90 cm). Tout objet obstruant les allées doit être retiré immédiatement.

Allées où passent les machines (articles 11 et 12 de la Loi sur la santé et la sécurité au travail)

Faites en sorte que l’espace autour des parties mobiles d’une machine ou du matériel transporté par les parties mobiles d’une machine soit adéquat pour assurer la sécurité des travailleurs dans la zone (p. ex., les dispositifs de levage motorisés). Veillez à ce que toute obstruction qui pourrait entraîner la chute d’un employé ou le faire trébucher ou qui pourrait créer un risque d’incendie soit éliminée. Signalez le problème à votre supérieur et à la personne responsable dans la zone afin qu’ils puissent immédiatement s’en occuper.

Magasin-entrepôt (Article 3.3.2.6(5) du Code des incendies de l’Ontario; article 11 de la Loi sur la santé et la sécurité au travail)

Veillez à ce qu’il n’y ait aucune obstruction dans les allées de la zone d’entreposage. Tout objet obstruant les allées doit être retiré immédiatement. Il doit y avoir une allée principale d’une largeur minimale de 44 po (env. 1,10 m) et toutes les autres allées doivent être d’une largeur minimale de 36 po (env. 90 cm).

Santé et sécurité : Notions élémentaires

En tant que travailleurs, vous avez trois droits fondamentaux en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST).

1. Le droit de participer

Cela signifie que vous avez le droit d’identifier, de signaler et de résoudre les problèmes liés à la santé et à la sécurité. Dans les milieux de travail avec plus de 5 mais moins de 20 employés, vous devez avoir au moins un représentant choisi par les travailleurs. Dans les milieux de travail de plus de 20 employés, il doit y avoir un Comité mixte sur la santé et la sécurité au travail (CMSST) avec un représentant certifié.

2. Le droit de savoir

Les représentants des travailleurs et les membres du CMSST ont le droit de :

  • Inspecter le lieu de travail une fois par mois et être présents au début de tout test lié à la santé et à la sécurité.
  • Identifier les dangers, veiller à ce que tous les équipements soient en bon état, les allées soient entretenues et exemptes d’obstructions et l’équipement de protection individuelle (ÉPI) soit disponible et en bon état, que les clients potentiellement violents soient signalés et qu’un système existe pour obtenir de l’aide immédiate.
  • Obtenir de l’information de l’employeur : qui respecte l’identification des risques potentiels ou existants; en ce qui concerne la conduite de tests de tout équipement, machine, appareil, article, chose, matériel ou agent biologique, chimique ou physique dans un milieu de travail ou à propos de ce milieu de travail aux fins de santé et sécurité au travail; et sur tous les résultats relatifs aux rapports du lieu de travail ou résultats d’évaluations des risques, formation et mises à jour du SIMDUT.
  • Accompagner les inspecteurs, et plus particulièrement les inspecteurs du ministère du Travail.
  • Veiller à ce que les ordres et rapports de visite sur le terrain du ministère du Travail soient affichés dans le milieu de travail.
  • Enquêter sur les accidents et recevoir un sommaire annuel de tous les accidents, lésions et maladies professionnels de la CSPAAT.
  • Recommander des solutions par écrit à l’employeur, indépendamment du CMSST, et recevoir une réponse dans les 21 jours.
  • Faire rapport et s'assurer que toutes les informations reçues sont partagées avec les collègues de travail et affichées dans le milieu de travail.

3. Le droit de refuser un travail dangereux

Tous les travailleurs ont le droit de refuser un travail qu’ils estiment capable de mettre en danger leur santé et leur sécurité. Si vous avez des raisons de croire qu’un équipement, une machine, un appareil ou une chose sont susceptibles de menacer votre sécurité ou la sécurité d’une autre personne, ou si l’état physique du milieu de travail ou la violence au travail sont susceptibles de mettre votre vie en danger, vous pouvez refuser le travail. Les conditions n’ont pas à menacer immédiatement la vie d’un travailleur pour qu’il refuse le travail. Ce droit s'étend aux accommodements appropriés dans le milieu de travail. Si vous agissez de bonne foi, la LSST vous protège contre les représailles de l’employeur.

Enfin, si l’employeur cite la LSST pour empêcher quelque chose de se produire au travail, comme par exemple une activité syndicale ou un changement au niveau des pratiques de travail, veuillez lui demander de citer par écrit l’article de la loi qui serait selon lui enfreint. Veillez à informer votre représentant en matière de santé et de sécurité et/ou votre délégué du personnel, de façon qu’ils puissent passer en revue la raison donnée et agir s’ils estiment que l’employeur se sert de la loi de manière incorrecte.

Rencontrez vos mobilisateurs!

Dans la négociation collective, le pouvoir vient du soutien des membres du syndicat. L’expérience a montré que les employeurs bougent à la table lorsque les membres prennent des mesures à l’intérieur et à l’extérieur de leur lieu de travail. Pour faire émerger cette force, le SEFPO a engagé 15 mobilisateurs, qui ont été élus par les membres à la conférence de prénégociation de la LBED en avril 2016. Ces mobilisateurs, qui sont vos collègues de travail à la LCBO, sont en congé syndical depuis le lundi 27 février. Ils travaillent afin de soutenir l’équipe de négociation élue et les priorités de négociation sélectionnées pendant la réunion d’établissement des revendications.

Région 1

Guy Jeremschuk
riverman1646@hotmail.com 

David Holmes
davesholme@gmail.com

Michael Peris
niceguy2212@hotmail.com

Colm Kieran
colmskieran@gmail.com

Région 2

Bonnie Jolley
jolley_b@hotmail.com

Judy Irving
j.irvingmobilizer@gmail.com

Shawn Swayze
swayze34@gmail.com

Jessica Turgeon
jessturgeon@hotmail.com

Région 3

Eileen Allen
eallen9@cogeco.ca

Tammy Rogers
tamtamrogers@gmail.com

Mellisa Jackson
mellisa_allan@hotmail.com

Rick Woodall
woodall@bellnet.ca

Région 4

Dianne Perry
diannep497opseu@hotmail.com

Mathieu Royer
mat.royer@hotmail.com

Jeff Scobie
scobie119@gmail.com

Paula Sossi
opseulocal@gmail.com

Région 5

Craig Hadley
craigh22@gmail.com

Nick Papadimitriou
nick.v.papadimitriou@gmail.com

Adriana Bertoni
abert73@gmail.com

Debbie McGuinness
debbiemcguinness01@gmail.com

Sam Cheadle
samcheadle@hotmail.ca

Région 6

Amanda Pellerin
amandapellerin@outlook.com

Judy Jones
judy_jones19@hotmail.com

Lianne Burke
leeburkerog@gmail.com

Leslie Gagnon
lesliepgagnon@gmail.com

Région 7

Rob Mithrush
mithrush@tbaytel.net

Anne Makela
akmakela@tbaytel.net

Rencontrez votre équipe de négociation

L’équipe de négociation du SEFPO pour la Division des employés de la Régie des alcools compte cinq membres :

Denise Davis, présidente, section locale 378
Colleen MacLeod, vice-présidente, section locale 5107
Jennifer Van Zetten, section locale 162
Robin Reath, section locale 163
Mark Larocque, section locale 499

L’équipe de négociation bénéficie de l’aide de Jeff Weston, négociateur au SEFPO, Steve Crossman, chercheur, ainsi que de quelques autres membres du personnel du SEFPO.

Contactez-nous par courriel à l'adresse LBEDbargaining@opseu.org.

Restez informé!

Vous pouvez recevoir ce bulletin de négociation (ainsi que notre bulletin régulier L’écho) directement par courriel. Appelez simplement le SEFPO au 1-800-268-7376 ou (416) 443-8888 et donnez vos nom et adresse courriel à l’opératrice. 

Vous pouvez également trouver des mises à jour sur le site Web du SEFPO à : www.opseu.org/LBEDbargaining. Et n'oubliez pas d'assister aux réunions d'information sur les négociations qui auront lieu dans votre région.

Téléchargez une copie du bulletin de négociation (en anglais)

Related News