La Journée internationale en rose : Résistons toutes et tous à l'intimidation homophobe

Illustration of a group of women arranged in the shape of a heart.
Facebook
Twitter
Email

Le 1er avril est la Journée internationale en rose, une journée pour montrer notre solidarité avec les membres de la communauté TLGBTIAPQQ2S+, qui luttent contre l’intimidation homophobe et transphobe, et pour en demander davantage de nos lieux de travail et éducateurs.

La Journée en rose a lieu le deuxième mercredi du mois d’avril.  Elle a pour but de créer un monde diversifié et inclusif en remettant en question des normes sociales préjudiciables.

La tradition a commencé en Nouvelle-Écosse avec l’intervention d’élèves du secondaire qui avaient été témoins d’intimidation contre un élève gai qui portait du rose. Voulant en faire plus, ils ont acheté des chemises roses et les ont distribuées dans toute l’école pour montrer leur solidarité avec la communauté des TLGBTIAPQQ2S+ (trans, lesbiennes, gais, bisexuels, transsexuels, intersexués, asexués, pansexuels, queers, en questionnement, bispirituels).

La Rainbow Alliance arc-en-ciel (RAA) de l’OPSEU/SEFPO honore cette journée en créant l’occasion de défendre les jeunes et de se faire la voix de ceux et celles qui ne peuvent se défendre eux-mêmes.  La RAA, qui porte désormais le statut de comité provincial, suite au Congrès 2022 de l’OPSEU/SEFPO, peut être une voix plus forte pour mener à bien le changement au sein de notre syndicat et à travers la province.

C’est formidable de voir tant de conseils scolaires à travers l’Ontario reconnaître cette journée importante.  Il est essentiel de démontrer clairement que ces attitudes et actions négatives ne seront pas tolérées.  C’est un pas dans la bonne direction pour les générations futures de ne pas opprimer mais plutôt de célébrer la communauté des TLGBTIAPQQ2S+.

La Journée en rose est particulièrement importante de nos jours, parce que l’intimidation ne s’arrête pas quand nous rentrons de l’école ou du travail.

Le monde entier a été témoin d’une augmentation, chez les enfants, les adolescents et les adultes, de l’utilisation de plateformes numériques à des fins personnelles et pédagogiques pendant la pandémie de COVID-19. Avec cette utilisation accrue des téléphones intelligents et des médias sociaux, il est probable que les personnes qui sont portées à intimider fassent de la cyberintimidation.

C’est pourquoi il est important d’éduquer les jeunes et les moins jeunes sur l’utilisation saine des médias sociaux, parce que les messages et photos affichés peuvent avoir un impact énorme sur les gens qui les reçoivent.

Souvenez-vous, c’est plus qu’une journée en rose. C’est un symbole d’acceptation et d’espace protégé.

Participez!  Vous pouvez faire preuve de solidarité en portant du rose dans vos réunions virtuelles, en entamant une conversation sur le sujet ou en partageant ce message avec vos amis.  Continuons de lutter ensemble pour l’égalité et l’acceptation.

Utilisez les hashtags #JournéeEnRose et #AmourPlutôtQueHaine (#DayofPink et #LoveOverHate) sur les médias sociaux pour montrer votre soutien!

En solidarité,

JP Hornick, présidente de l’OPSEU/SEFPO
Laurie Nancekivell, première vice-présidente/trésorière de l’OPSEU/SEFPO
Morgen Veres, co-présidente de la Rainbow Alliance arc-en-ciel de l’OPSEU/SEFPO

Related News