Annonces bannière

Journée internationale de la femme 2021 – Choisir de contester

PWC Logo
Facebook
Twitter
Email

Le 8 mars 2021 marque la Journée internationale de la femme. C’est une occasion de réfléchir sur la situation et le sort des femmes. C’est aussi un moment pour célébrer les victoires qui montrent que nous sommes sur la bonne voie.

Les femmes ont fait et continuent de faire de nombreuses contributions pour faire avancer notre société. Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, réaffirme l’engagement du syndicat envers l’égalité des sexes et continuera d’appuyer les organisations qui aident à promouvoir les droits des femmes partout dans le monde.

« Lutter pour les droits des femmes est une des batailles les plus importantes que notre syndicat se doit de gagner », a déclaré M. Thomas. « La COVID-19 a rendu ce combat encore plus important, et ce, parce que la pandémie a touché les femmes du monde entier de bien des façons différentes, et en particulier les femmes autochtones et racialisées. »

Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, est devenue le visage du pays dans la lutte soutenue contre la COVID-19. Et ce, en dépit d’une augmentation des incidents de racisme anti-Asiatiques depuis le début de la pandémie. Son calme et son approche ferme ont rassuré les Canadiens en dépit de la persistance de la détresse et des doutes. Nous appuyons ses appels soutenus de « changement structurel » dans tous les secteurs de la santé, sociaux et économiques, afin de corriger les inégalités exposées par la pandémie.

Cette année, la Journée internationale de la femme est très différente de ce qu’elle était il y a juste un an. Après près de 12 mois de pandémie mondiale, et après de nombreuses protestations face aux inégalités raciales et de genre, nous observons un changement de conscience mondiale.

Les médias sociaux ont rendu difficile de passer sous silence les incidents de violence et d’oppression. Ils ont également aidé à tenir les dirigeants politiques et autres dirigeants responsables.

« Nous vivons désormais à une époque où nous devons tous nous élever contre les injustices. Nous ne devons jamais renoncer à notre vision d’un monde juste et équitable », a déclaré le premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida.

Les réalisations des icônes des droits civils, tels que la Juge de la Cour suprême des États-Unis, Ruth Bader Ginsburg, et John Lewis, continuent d’inspirer les gens à viser une plus grande égalité pour les femmes en Amérique du Nord.

« Choisir de contester est le thème de la Journée internationale de la femme cette année; il décrit bien l’année difficile que nous avons vécue, a déclaré Dianne Clarabut, présidente du Comité provincial des femmes (CPF) de l’OPSEU/SEFPO.

« Le mandat du CPF est de parvenir à des changements positifs pour les femmes. Nous nous aidons les unes les autres pour briser les barrières mises en place pour empêcher notre croissance. »

Heureusement, les femmes continuent de briser ce plafond de verre jour après jour. La Dre Gelareh Zadeh a été nommée présidente de la Famille Dan dans la Division de neurochirurgie à l’Université de Toronto, en août 2020. Cette distinction fait d’elle la première femme à diriger l’un des plus importants programmes de neurochirurgie au monde et la première à être nommée présidente de neurochirurgie au Canada. Quand elle a commencé en neurochirurgie il y a 20 ans, seulement 11 % des personnes dans le domaine étaient des femmes.

Nous devons aussi célébrer les réalisations sans précédent de Kamala Harris, vice-présidente des États-Unis. Elle est la première femme et la première Noire et Sud-asiatique à détenir le deuxième poste le plus puissant du pays. Dans ses propres mots,  « Si nous n’aidons pas les femmes et les familles, tout le monde y perdra. »