Skip to content
news_press_releases_french.jpg

L’enquête sur l’ACSM d'Elgin doit aborder le harcèlement au travail

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas speaks to reporters during a CMHA rally in Elgin.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

ST-Thomas – Suite aux préoccupations formulées à l’égard de la gestion et de l’exploitation de la filiale d’Elgin de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM), un avis a été affiché disant que le Réseau local d’intégration des services de santé du sud-ouest (RLISSSO) sera officiellement chargé de l’enquête sur l’organisation. 

Dans le cadre de leur réunion du mois de janvier, le Conseil d’administration du RLISSSO a approuvé la nomination d’un enquêteur pour examiner les préoccupations identifiées et produire des constatations et recommandations fondées sur leur enquête. Tandis que les détails entourant l’étendue et le mandat de l’enquête demeurent flous, les membres de la section locale 133 du SEFPO, qui représente le personnel des services de santé mentale et de toxicomanie de la filiale d’Elgin de l’ACSM, espèrent que le processus conduira à des changements positifs au sein de l’organisme.

« Nous sonnons l’alerte depuis des années sur la toxicité, l’intimidation et le harcèlement au sein de l’organisme », a dit Tischa Forster, présidente de la section locale 133 du SEFPO. « Nous avons essayé de remédier aux préoccupations de nos membres par le dialogue et le dépôt de griefs.  Nous avons même tenu un piquet d’information en octobre pour encourager les changements à l’interne, tandis que nous pensions avoir épuisé toutes les autres options. »

« C'est vraiment quelque chose lorsque le RLISSSO doit voter pour embaucher un enquêteur indépendant pour des problèmes de gestion et d'exploitation », a déclaré Madame Forster. « Nous espérons vivement que les résultats de cette enquête mettront en lumière le besoin de changement à la filiale d’Elgin de l’ACSM, et que des solutions positives seront mises en œuvre pour aider le personnel à fournir les meilleurs soins possibles à leurs clients du comté d’Elgin. »

« Un changement s’impose depuis longtemps à l’ACSM d’Elgin », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. Nous espérons avoir l’occasion de partager nos préoccupations avec l’enquêteur et de travailler avec lui en vue d’améliorer l’environnement de travail pour tout le monde. Nous espérons aussi que cette enquête servira de sonnette d’alarme pour la direction de la filiale; assez c'est assez. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; Ed Arvelin, Division de la santé mentale du SEFPO, 807-628-9187