opseu_in_the_news_fr.jpeg

Scanners ioniques : « Un investissement qui sauvera des vies »

Les dirigeants de l’OPSEU/SEFPO ont félicité le gouvernement d’avoir installé des « scanners ioniques » de détection du fentanyl dans 10 prisons de la province, nous dit le Midland Mirror,

« C’est simple, cet investissement va sauver des vies », a dit le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, dans The Mirror. « Je suis reconnaissant aux membres de mon syndicat d’avoir continué de réclamer ces scanners au gouvernement, et je suis heureux de voir le gouvernement agir. »

Ces scanners sont capables de détecter une variété de drogues, y compris le fentanyl, qui peut causer de graves torts, même lors d’expositions extrêmement faibles.

« Nous sommes tous tellement occupés par la pandémie de COVID-19 qu’il est facile d’oublier que la crise des opiacés ne fait plus les gros titres », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO. « Nos membres en première ligne sont douloureusement conscients que des opiacés tels que le fentanyl n’ont pas disparu et continuent de causer d’incroyables souffrances. »

« Cet investissement technologique contribuera largement à fournir au personnel correctionnel les outils supplémentaires dont ils ont besoin pour détecter les produits de contrebande avant qu’ils n’entrent dans nos établissements, améliorant encore davantage la sécurité du personnel, des détenus et du public », a déclaré Chris Jackel, président de la Division des services correctionnels de l’OPSEU/SEFPO.