Luttons Contre La Privatisation

C'est dans leur ADN

Ils batissent grace a leurs bonnes relations...c'est dans leur ADN
Facebook
Twitter
Email

Le SEFPO vient de dévoiler un nouveau guide expliquant clairement les liens étroits qui ont été noués au fil du temps entre les chefs du parti libéral de l'Ontario et leurs conseillers et le réseau efficace de banquiers, avocats et grosses entreprises de construction qui bénéficient des partenariats publics privés privatisés (P3) mis en oeuvre. 

Téléchargez le pdf de C'est dans leur ADN

Ils bâtissent grâce à leurs bonnes relations… l'arbre généalogique des libéraux

Les accointances à London

David Peterson

(Premier ministre de l'Ontario de 1985 à 1990)

D'abord élu député libéral à l'Assemblée législative de l'Ontario dans la circonscription de London Centre en 1975, David Peterson est nommé chef du Parti libéral en 1982. Il est aujourd'hui associé principal au cabinet d'avocats Cassels, Brock et Blackwell s.r.l., sur la rue Bay, où il a recruté Mike Harris (premier ministre conservateur entre 1995 et 2002), le roi de la privatisation, à titre de conseiller.

Il est proche de Don Smith, le fondateur du géant de la construction EllisDon, président du Parti libéral de 1985 à 1987 et agent de financement principal pour les libéraux. Peterson reconnaît avoir bénéficié de l'aide de Smith pour remettre le Parti libéral sur ses pieds après 42 années d'un régime conservateur.

Peterson a maintenu des liens étroits avec les libéraux. Il a conseillé Dalton McGuinty jusqu'à la fin de son règne de premier ministre, soit de 2003 à 2013.

Il a siégé au conseil d'administration de Rogers CommunicationsetShoppers Drug Mart (pendant son acquisition par Loblaws).

Il est aujourd'hui président du comité organisateur des Jeux Panaméricains de 2015.

Shelley Peterson

Épouse de David Peterson et soeur de Deb Matthews.

Deb Matthews

(Sous-ministre et présidente du Conseil du Trésor)

Activiste au sein du parti depuis 1975, année à laquelle elle a aidé David Peterson à conduire sa campagne fructueuse au centre de London. En 1987, puis à nouveau en 1995, Deb Matthews a coprésidé la campagne provinciale du Parti libéral (en 1987, elle la coprésidait avec David McNaughton). Présidente du Parti libéral de l'Ontario de 2003 à 2006.

Élue dans la circonscription London North Centre en 2003, elle a occupé différents postes ministériels aux gouvernements McGuinty et Wynne.

À titre de ministre de la Santé et des Soins de longue durée, de 2009 à 2014, elle a présidé au scandale des ambulances aériennes d'Ornge. Désormais présidente du Conseil du Trésor, Deb Matthews a pour mandat de superviser les efforts de réduction de la dette, notamment la réduction des coûts des services publics et la gestion de la rémunération au sein du secteur public.

Don Smith

(Fondateur de l'entreprise de construction EllisDon, 1924 à 2013)

C'est en 1951 que Don Smith et son frère David Ellis Smith fondait le géant de la construction Ellis Don, dont le slogan est « We build on great relationships » (Nous bâtissons grâce à de bonnes relations). Il est président du Parti libéral de l'Ontario et agent de financement principal de 1985 à 1987. On lui attribue la collecte de 11 millions de dollars pour les élections de 1987, dans lesquelles David Peterson avait remporté la majorité.

Geoff Smith, fils de Don et Joan Smith, est aujourd’hui président et chef de la direction de la société EllisDon et directeur du Conseil canadien pour les partenariats public-privé.

Joan Smith

(Solliciteure générale de 1987 à 1989, whip du gouvernement de 1989 à 1990)

Joan Smith, épouse de Don Smith, conseillère municipale à London de 1976 à 1985. Élue à l'Assemblée législative en 1985. Nommée Solliciteure générale en 1987 par David Peterson.

Madame Smith a été contrainte de démissionner du cabinet après avoir été vivement critiquée pour son intervention dans une enquête policière impliquant un électeur. Il est possible que la situation ait froissé les relations entre les Peterson et les Smith.

Les accointances sur la rue Bay

David Peterson, conseiller de la reine

(Premier ministre de l'Ontario de 1985 à 1990)

Associé principal et président du conseil d'administration du cabinet d'avocats Cassels, Brock et Blackwell s.r.l., sur la rue Bay. Donne des conseils à ses clients en matière de relations gouvernementales et de commerce international.

Peterson siège au conseil d'administration de Rogers Communications, Shoppers Drug Mart, de la société Franco-Nevada et de l'Industrielle Alliance, Assurances et services financiers Inc., et est président du comité organisateur des Jeux panaméricains 2015 de Toronto. Il est paraît-il le membre du conseil « le mieux pistonné » au pays.

Dwight Duncan

(Ministre des Finances de 2005 à 2006 et de 2007 à 2013)

D'abord élu à Windsor en 1995. A occupé plusieurs postes convoités au sein du gouvernement McGuinty : ministre de l'Énergie de 2003 à 2005; ministre des Finances de 2005 à 2006; ministre de l'Énergie de 2006 à 2007; ministre du Revenu de 2008 à 2009; ministre des Services gouvernementaux de 2012 à 2013; ministre des Finances de 2007 à 2013; président du Conseil de gestion du gouvernement de 2005 à 2006 et de 2007 à 2013; leader du gouvernement à l'Assemblée législative de l'Ontario de 2003 à 2005.

En 2013, Duncan est devenu conseiller stratégique principal chez McMIllan s.r.l., un cabinet d'avocats de premier plan sur la rue Bay. Le cabinet McMillan est au nombre des meilleurs conseillers juridiques du secteur des entreprises au Canada. L'expérience de Duncan a fourni une perspective unique étant donné que « l'argent est le moteur du contexte des politiques publiques dans lequel opèrent les entreprises ».

Tim Murphy

(Député provincial de 1993 à 1995, avocat et conseiller stratégique en P3)

Quand Lyn McLeod a quitté son poste de chef du Parti libéral de l'Ontario, en 1996, Murphy a accordé son appui à Dwight Duncan.

Entre 1995 et 2001, Murphy a exercé le droit chez McCarthy-Tetrault, un éminent cabinet d'avocats de la rue Bay, se spécialisant en droit commercial et, plus tard, en droit des partenariats public-privé. McCarthy-Tetrault a prêté ses conseils dans le cadre de 21 contrats P3 d'une valeur totale de 10,7 milliards de dollars.

En 2001, Murphy devenait conseiller politique principal du ministre fédéral des Finances, Paul Martin. Quand Paul Martin est devenu premier ministre, Murphy est devenu chef du bureau du premier ministre (de 2003 à 2006), retournant sur la rue Bay pour pratiquer le droit chez McMillan s.r.l..

Tim Murphy se spécialise dans les partenariats public-privé. Il copréside les groupes Financement de projets, Infrastructure et énergie, Relations gouvernementales, Électricité et Droits des Autochtones chez McMillan. Il est professeur de droit et de politique sur les partenariats public-privé à l'Université de Toronto.

En 2013, la première ministre Kathleen Wynne nommait Tim Murphy au poste de coprésident de son équipe de campagnes provinciales, aux côtés de Deb Matthews.

Ed Clark

(Ancien président et chef de la direction du Groupe Financier de la banque TD, conseiller stratégique)

Clark a occupé plusieurs postes de haute direction au sein du gouvernement fédéral entre 1974 et 1985, jouant un rôle clé dans le programme énergétique national.

Clark a connu une carrière en finance brillante dans le secteur privé. Jusqu'en 2002, il a été président et chef de la direction chez Canada Trust. En 2000, il a joué un rôle prépondérant dans la fusion de Canada Trust avec la Banque TD. Il a été président et chef de la direction du Groupe de la banque TD de 2002 à 2014. La Banque TD a été impliquée dans 11 contrats P3 d'une valeur totale de 1,8 milliard de dollars.

En 2014, la première ministre Kathleen Wynne a nommé Ed Clark pour diriger son conseil consultatif pour la gestion des biens provinciaux. Le conseil a passé en revue les dossiers Hydro One, OPG et LCBO dans le but d'optimiser la valeur de ces biens importants. Dans son rapport, le conseil recommandait l'expansion de la vente au détail de l'alcool et la privatisation de certaines parties du secteur de la distribution d'électricité.

Les « bâtisseurs »

Bert Clark

(Président et chef de la direction d'Infrastructure Ontario)

Fils d'Ed Clark. Avocat, Bert Clark a servi de conseiller principal en matière de politiques à l'ancien premier ministre Dalton McGuinty entre 2003 et 2005. Il a joué un rôle clé dans la mise en route du plan d'infrastructure à long terme de l'Ontario et dans le développement du modèle de « diversification des modes de financement et de l'approvisionnement » (ou P3).

Après son passage chez McGuinty, Clark a agi à titre de vice-président principal des projets à Infrastructure Ontario (IO). Dans son nouveau rôle, Bert Clark a établi les pratiques d'approvisionnement d'IO, lesquelles visaient à faire en sorte que les projets d'infrastructure soient terminés « dans les délais prévus et dans les limites du budget ». Le président et chef de la direction d'IO était alors David Livingston. Livingston est plus tard devenu chef de cabinet pour McGuinty et une figure clé dans le scandale des usines à gaz.

Clark a occupé le poste de directeur général des Services bancaires et marchés internationaux à la Banque Scotia pendant quatre ans. Il a aussi été chef de l'équipe consultative en infrastructure de la Banque Scotia. La Banque Scotia a été impliquée dans six contrats P3 totalisant 4,2 milliards de dollars.

En 2012, le gouvernement libéral a permis à Clark de succéder à David Livingston au poste de président et chef de la direction d'Infrastructure Ontario.

Clark est également membre du conseil d'administration du Conseil canadien pour les partenariats public-privé (CCPPP), un organisme national à but non lucratif qui favorise le développement de l'infrastructure et l'utilisation de partenariats public-privé à l'échelle nationale.

Geoff Smith

(Ancien président du Fonds Libéral Ontario, président et chef de la direction chez EllisDon)

Geoff Smith, fils de Don et Joan Smith, a pris la relève chez EllisDon après que son père, co-fondateur d'EllisDon et ancien président du Parti libéral de l'Ontario, Don Smith, prenne sa retraite, en 1996.

Sous son leadership, la société EllisDon (doté du slogan « We build on great relationships ») est devenue ardente promotrice des partenariats public-privé. Au cours des dix dernières années, l'entreprise a développé ses capacités pour inclure le financement de projets, l'exploitation et la gestion des installations et la conception de projets.

Adoptant le nouveau modèle des partenariats public-privé, l'entreprise s'est lancée dans les activités de financement et de gestion des installations. À date, EllisDon a construit et financé 22 des 79 projets P3 supervisés par Infrastructure Ontario. La valeur totale de ces contrats se monte à 7 milliards de dollars.

Depuis 2004, EllisDon est la première entreprise donatrice du Parti libéral de l'Ontario. Geoff Smith a présidé le Fonds Libéral Ontario, l'organisme de financement du parti, pendant quatre ans au milieu des années 2000.

De 2004 à 2014, les libéraux ont reçu 388 063 $ en dons de sociétés détenues par EllisDon. Au cours des cinq dernières années seulement, les libéraux ont reçu 158 675 $ de 11 entités de la société EllisDon distinctes.

En 2009, Smith a servi avec le président et chef de la direction d'Infrastructure Ontario, David Livingston, en plein milieu du scandale de CyberSanté. À l'époque, CyberSanté Ontario avait été accusé d'avoir accordé à des conseillers des contrats à fournisseur unique d'une valeur supérieure à 16 millions de dollars. Plusieurs membres du conseil, dont Smith, avaient démissionné en plein scandale.

David Livingston

(Président et chef de la direction d'Infrastructure Ontario de 2005 à 2012)

Livingston a travaillé pendant trente ans à la Banque TD. Son dernier rôle fut celui de vice-président exécutif, Développement corporatif, relevant directement du chef de la direction, Ed Clark lui-même.

En novembre 2005, Livingston est devenu le premier président et chef de la direction d'un nouvel organisme de la Couronne, Infrastructure Ontario. L'organisme avait été mis sur pied pour gérer les principaux projets d'infrastructure de la province au moyen du modèle de diversification des modes de financement et de l'approvisionnement.

Entre 2008 et 2012, Livingston a siégé au conseil d'administration de CyberSanté Ontario, aux côtés du président et chef de la direction d'EllisDon, Geoff Smith, en plein scandale chez CyberSanté.

En 2012, Livingston devenait chef du cabinet de Dalton McGuinty.

Le lien du sang n'a plus rien à voir avec ce qu'on considère une vraie famille. Une vraie famille est formée des personnes qui se tiennent à vos côtés quand personne d'autre ne veut le faire – coolsmart.com (traduction libre)

La symbiose qui s'est développée entre le gouvernement libéral et le secteur privé s'est avérée fort lucrative pour tous les intéressés. Le Parti libéral de l'Ontario a largement profité des dons corporatifs et a récompensé le secteur privé pour sa générosité en lui accordant des contrats gouvernementaux valant des milliards de dollars.

Le pacte de famille est toujours bien vivant.

Dons corporatifs au Parti libéral de l'Ontario entre 2010 et 2014

EllisDon  158 675 $

Aecon  88 345 $

Bruce Power  67 350 $

Banque de Montréal   64 875 $

SNC-Lavalin  48 520 $

Bondfield Construction  46 505 $

PCL Constructors  39 475 $

Banque Scotia  37 925 $

Groupe plénier  35 875 $

Borealis Infrastructure  34 550 $

Banque Royale du Canada  33 994 $

Banque TD  31 375 $

Fengate Capital Management   30 800 $

Source : Élections Ontario, Contributions versées aux partis politiques

Lutte contre la privatisation

Visitez notre page de lutte contre la privatisation

Related News