7-Eleven : 2e étape

Plus tôt cette année, plusieurs centaines d’entre vous ont envoyé des objections officielles pour dénoncer le plan dangereux, voire inquiétant, de 7-Eleven visant à servir de l’alcool dans 61 points de vente de la province.

Merci de votre implication! C’est le moment de repasser à l’action.

Si vous avez déposé une objection et reçu une réponse de 7-Eleven, nous avons créé un modèle de réponse que vous pouvez utiliser pour répondre. Vous le trouverez plus bas.

Et merci à vous tous de continuer à faire connaître les dangers inhérents à la vente et à la consommation d’alcool dans les dépanneurs de proximité :

  • C’est là que vos enfants vont peut-être acheter une limonade après l’école. Voulez-vous vraiment qu’ils se retrouvent aux côtés de personnes qui sont sous l’emprise de l’alcool?
  • Des travailleurs courront des risques accrus. Beaucoup d’employés qui serviront de l’alcool auront à peine l’âge d’en boire eux-mêmes. Mal payés, ils devront vendre de l’alcool de manière responsable tout en faisant face à des risques accrus en étant confrontés à des clients violents et/ou des vols.
  • Et il s’agit d’une autre mauvaise nouvelle pour les restaurants locaux. Comme si nos petites entreprises n’avaient pas assez de mal à surmonter la pandémie. Voulons-nous vraiment qu’elles soient frappées encore davantage par un conglomérat multinational?

Faites savoir au plus grand nombre de vos élus que vous tenez à ce que la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario tienne des audiences publiques pour tous les 7-Eleven qui ont fait une demande de permis de vente d’alcool.

Si vous avez reçu un courriel de 7-Eleven…

De nombreuses personnes qui ont déposé des objections auprès de la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) ont reçu un courriel de la part des lobbyistes rémunérés par 7-Eleven.

Vous n’êtes pas tenu(e) de répondre au courriel des lobbyistes, mais si vous souhaitez répondre – et leur faire savoir que vous souhaitez que la CAJO procède à une audience publique – voici un modèle du texte que vous pouvez utiliser. N’oubliez pas de mettre en copie-conforme licensing@agco.ca et opseucommunicationsdepartment@opseu.org

Objet : Demande de réunion publique concernant la demande de permis de vente d’alcool de 7-Eleven

À l’attention de Strategy Corporation,

Veuillez informer votre client, 7-Eleven, que je suis très insatisfait(e) de votre réponse à mon opposition concernant sa demande d’un permis de vente d’alcool.

D’une part, elle ne répond pas à ma préoccupation principale : les recherches montrent clairement que les sociétés à but lucratif ont un mauvais bilan en ce qui concerne la vente d’alcool responsable par rapport à des détaillants publics comme la LCBO.

D’autre part, le recours à des lobbyistes rémunérés étroitement associés au gouvernement de l’Ontario me dit tout ce que j’ai besoin de savoir sur l’intérêt réel de 7-Eleven pour ma communauté. L’achat d’influence n’inspire pas la confiance.

Je ne répéterai pas ici les détails de mon objection – ils restent inchangés : l’alcool n’a pas sa place dans un dépanneur qui est le carrefour des enfants du quartier et qui est très souvent pourvu de travailleurs peu rémunérés et souvent à peine en âge de boire de l’alcool eux-mêmes.

7-Eleven n’est tout simplement pas digne de confiance pour faire passer la sécurité et le bien-être de ma communauté avant ses propres profits.

Je ne crois pas qu’il soit utile de tenir davantage de conversation directement avec 7-Eleven ou ses lobbyistes.

Je demande à la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) de procéder à une audience publique concernant la demande de 7-Eleven.