« Il est temps d’écouter » Un message du président et du premier vice-président à l’occasion de la Semaine des services paramédicaux

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas and First Vice-President/Treasurer Eduardo (Eddy) Almeida
Facebook
Twitter
Email

Peu importe le jour de la semaine ou l’heure de la journée, un technicien ambulancier sauve la vie de quelqu’un à quelque part. Les techniciens ambulanciers répondent aux situations de crise, amènent d’urgence des gens à l’hôpital ou en visitent d’autres à domicile; c’est ça qu’ils font chaque jour; ils touchent nos vies, souvent dans nos heures les plus sombres.

À titre de premiers intervenants, leur travail est plus que difficile et ne va pas sans conséquences.

C’est pourquoi la Semaine des services paramédicaux est si importante. Nous savons que les services paramédicaux sont essentiels à la prestation des soins d’urgence en Ontario; et cette semaine, nous avons l’occasion de remercier nos techniciens ambulanciers pour le travail extraordinaire qu’ils font.

Mais cette année est aussi une année importante pour notre province vu que c’est une année d’élections.

Cela fait des années que les répartiteurs et techniciens ambulanciers membres du SEFPO sonnent l’alarme à propos des longues attentes pour décharger les patients dans les hôpitaux, des systèmes de répartition dépassés, du manque de fonds et de la menace d’un modèle de sapeurs-pompiers infirmiers. Nous avons identifié les changements positifs nécessaires pour améliorer les services paramédicaux dans cette province et nous en avons parlé aux décideurs à Queen’s Park. Ces changements sont :

  • Financer les services paramédicaux de façon à être en mesure de répondre à la demande, qui augmente de six pour cent par année.
  • Fournir de meilleurs outils à notre système de répartition 911 (dont un MPDS ou système de classification des cas d’urgence) pour traiter les appels par ordre de priorité et donner aux patients accès aux bons soins au bon moment.
  • Augmenter le nombre d’unités d’intervention médicale d’urgence, appuyées par les ambulances, afin de réduire le temps de réponse aux urgences.
  • Créer un registre pour les défibrillateurs et soutenir l’installation d’un plus grand nombre de défibrillateurs dans les endroits publics et la formation en RCP.
  • Élargir les programmes de formation paramédicale communautaires qui offrent des services non urgents à domicile et réduisent le nombre d’appels au 911.

Les techniciens ambulanciers de l’Ontario sont les mieux placés pour savoir ce dont ils ont besoin pour améliorer les soins préhospitaliers.

C’est pourquoi cette année, nous devons faire plus que les remercier. Il est temps d’écouter et d’agir en votant pour de meilleurs services paramédicaux le 7 juin prochain.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas
Président du SEFPO

Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président/trésorier du SEFPO