Skip to content

C’est le Yom HaShoah : N’oublions jamais l'Holocauste

Burning memorial candles
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le Yom HaShoah nous rappelle de ne jamais oublier où nous conduisent l’intolérance, la haine et la bigoterie. C’est une excellente occasion de réfléchir à toutes les injustices dans ce monde et, plus particulièrement, aujourd’hui, aux millions de personnes assassinées durant l’Holocauste.

« C’est chaque jour que nous et les générations futures devons nous rappeler les horreurs d’une des périodes les plus cruelles de l’histoire de l’humanité », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Mais aujourd’hui, en ce jour du Yom HaShoah, nous nous arrêtons tout spécialement pour songer aux vies enlevées par la haine et l’intolérance d’un régime brutal et dégoûtant. »

De nombreux Canadiens commémorent le Yom HaShoah, officiellement dénommé « Yom ha-zikaron laShoah vèlaGvoura » ou « Journée du souvenir pour la Shoah et l’héroïsme », pour rendre hommage aux six millions de Juifs assassinés par les Nazis entre 1933 et 1945.

En 2019, la Fondation Azrieli de Toronto, en partenariat avec la Claims Conference, a publié une étude révélant que plus de la moitié des Canadiens et près de deux tiers des jeunes dans ce pays ne savent pas que six millions de personnes sont mortes durant l’Holocauste.

Le vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, estime qu’une plus grande sensibilisation s’impose.

« Aucun d’entre nous, jeunes et moins jeunes, ne pouvons nous permettre d’oublier », a déclaré M. Almeida. « N’oublions jamais le caractère obscène de ces événements. Le souvenir devrait avoir un effet dissuasif sur de futures atrocités de ce genre; toutefois, nous ne devrions jamais, non plus, oublier les actes de bonté et les sacrifices consentis par tant de gens qui ne toléreraient pas une telle brutalité et qui, grâce à leurs efforts héroïques ont donné tout ce qu’ils avaient, parfois même leur propre vie, pour venir en aide à ceux qui étaient dans le besoin. »

La commémoration se tient généralement le 27 du mois hébraïque de nissan. Cette date avait initialement été choisie pour rendre hommage aux insurgés du ghetto de Varsovie, en 1943. Cette année, le Yom HaShoah commence le 20 avril au coucher du soleil et se termine le 21 avril au coucher du soleil.

« La discrimination, de quelque nature que ce soit, ne doit pas être tolérée », a ajouté M. Thomas. « J’espère que les membres du SEFPO, comme les non membres, utilisent cette journée de sensibilisation pour promouvoir l’inclusion, la justice sociale et les droits de l’homme, et pour poursuivre la lutte contre ceux et celles qui minimisent ou nient que l’Holocauste se soit jamais produit ou que l’antisémitisme existe. »