Skip to content
news_press_releases_french.jpg

La LCBO menace d'engager une action en justice contre le SEFPO parce qu’il défend ses membres

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, dit que la LCBO emprunte une voie qu’elle regrettera rapidement en menaçant, de manière irréfléchie et impétueuse, d’intenter une action en justice contre son syndicat.

Après plusieurs communiqués publics dans lesquels le SEFPO critiquait les dirigeants de la société d’État au sujet de plusieurs problèmes liés à la pandémie, notamment à cause de leur manque d’initiative concernant les protocoles de santé et de sécurité et de leur refus d’accorder une prime de risque aux travailleurs, la LCBO a servi une mise en demeure au syndicat. 

Le président Thomas a déclaré que le PDG George Soleas devrait cesser de gaspiller l’argent public dans des actions en justice futiles et plutôt penser à ses travailleurs de première ligne et les remercier.  

« Monsieur Soleas est une source d’embarras pour son petit cercle d’élites », a déclaré le président Thomas. « Je suis désolé que vous n’aimiez pas le fait que nous faisons notre travail pour assurer la santé et la sécurité de nos membres et des clients de la LCBO. Nous nous reverrons en cour, cher Monsieur.  Nous avons hâte de voir les communications préalables et d’examiner tous les documents et courriels internes liés aux relations de travail depuis le début de la pandémie. C’est l’occasion rêvée pour redresser la barre du joyau des sociétés d’État. » 

Le président Thomas a ajouté que M. Soleas devrait assumer le coût de ses consultations juridiques. 

« J’espère que M. Soleas payera pour son propre avocat au lieu d’utiliser les fonds de la LCBO pour cette cause », a déclaré le président Thomas.  « Il est inadmissible que les patrons de la LCBO dépensent aussi rapidement de l’argent dans des avocats grassement payés de Toronto, alors qu’ils ont agi à la vitesse d’un mollusque pour prendre des mesures de sécurité au début de la pandémie et refusé de verser une prime COVID-19 à leurs travailleurs essentiels de première ligne », a ajouté le président Thomas.

Smokey Thomas a souligné le fait que le syndicat a dû exercer des pressions pendant des semaines avant que les dirigeants de la société d’État se décident à agir et à mettre en place les mesures de sécurité demandées. Suite à cela, les cadres supérieurs de la LCBO ont annoncé un plan malencontreux visant à prolonger les heures d’ouverture en prévision de la longue fin de semaine à venir.

« Société d’État très rentable, la LCBO est en bonne position non seulement pour reconnaître le dévouement de ses employés, mais également pour bien prendre soin d’eux durant cette pandémie. Monsieur Soleas, faites la bonne chose – au moins cette fois », a conclu Smokey Thomas.

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, 613-329-1931