Skip to content
lbed_opseu_french_banner.jpg

Les employés de la LCBO en campagne contre la privatisation à Ottawa

Appuyez vos services publics. Achetez à la LCBO. SEFPO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Ottawa – À la suite du succès rencontré par les piquets d'information qui ont été organisés par le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) aux quatre coins de l’Ontario, les membres de la LCBO d'Ottawa prendront, vendredi après-midi, le relais de la campagne contre la privatisation afin de faire passer le message.

Date : Vendredi 30 septembre 2016
Heure : 14 h – 18 h
Lieu : À l'extérieur de la succursale 38 de la LCBO : 275, rue Rideau, Ottawa

La présidente de la section locale 499, Katie Sample, se réjouit de pouvoir organiser cet événement : « La réaction du public a été extrêmement positive. Ils comprennent l'importance de faire en sorte que nos dirigeants élus, à l’instar de la première ministre Kathleen Wynne, respectent les engagements qu’ils ont pris dans leurs plates-formes électorales. Les gens savent que les biens publics comme la LCBO sont essentiels pour maintenir une économie saine et socialement responsable en Ontario. »

Le gouvernement de l'Ontario s'est engagé dans la libéralisation et la privatisation de la vente d'alcool avec un minimum de consultation publique. Il y a déjà 60 épiceries qui vendent de la bière et du cidre à travers la province. Cette libéralisation se poursuit puisque 70 épiceries seront autorisées à vendre du vin à compter du 28 octobre.

Les membres du SEFPO et les gens sont préoccupés par l’augmentation des coûts sociaux et économiques associés à la libéralisation et privatisation de la vente d'alcool. Lorsque la Colombie-Britannique a élargi la vente d'alcool aux détaillants privés, la province a connu une hausse des coûts liés à l'alcool – services d'urgence, soins de santé, mais aussi services communautaires et application de la loi.

En commentant le vif succès de la campagne du SEFPO contre la privatisation, le président Warren (Smokey) Thomas a souligné le fait que « les Ontariens sont simplement fatigués des politiques de la première ministre Wynne. »

« Elle se sert de la libéralisation du marché de l'alcool pour distraire les gens des autres dégâts qu’elle inflige à la province. Mais une fois que les gens auront compris que la « commodité » n’est qu’un leurre, je sais qu’ils soutiendront le système public de vente d'alcool et le maintien du modèle de vente socialement responsable de la LCBO. »

Renseignements : Katie Sample, 613 295-6328