Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les travailleurs de la LCBO ratifient une nouvelle entente qui permettra de réduire le travail précaire

OPSEU Liquor Board Employees Division - SEFPO Division des employes de la regie des alcools
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Les membres du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) qui travaillent à la LCBO ont ratifié de justesse leur nouvelle convention collective qui instaure un plafond absolu et inédit sur le pourcentage de travailleurs précaires.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, qui a félicité les membres pour leur nouvelle entente, a remercié l'équipe de négociation pour le travail acharné qui a permis de faire de cette entente une réalité.

« En lisant les nouvelles, on s’aperçoit que la croissance de l'emploi précaire est bien trop souvent considérée comme la nouvelle norme », a déclaré le président Thomas. « Mais ces travailleurs n’étaient pas résignés à l'accepter. Au lieu de cela, leur équipe de négociation a non seulement résisté, mais aussi relevé le défi en limitant la croissance des postes occasionnels et en exigeant une augmentation du nombre de bons emplois à temps plein. »

« Le résultat du vote de ratification, 56 pour cent en faveur de l’entente, montre clairement qu'il y a encore du travail à faire pour améliorer les relations de travail à la LCBO. Il s'agit d'un organisme de la Couronne qui génère des revenus en procurant des services dont les Ontariens ont besoin. La LCBO devrait servir d'exemple en ce qui concerne les pratiques que devraient suivre les employeurs dans notre province. » « De toute évidence, bien que controversée, cette entente envoie un message clair : les travailleurs peuvent l’emporter quand ils restent soudés pour repousser le travail précaire et demander des améliorations. »

Actuellement, 84 pour cent des travailleurs de la vente au détail à la LCBO occupent un poste occasionnel.  Cette nouvelle entente instaure un plafond maximal de 70 pour cent du nombre de travailleurs de la vente au détail qui peuvent occuper des postes occasionnels et engage la LCBO à atteindre ce pourcentage aux cours des quatre prochaines années.

L'entente permettra également d'améliorer la sécurité d'emploi et les horaires de travail, ainsi que de mettre un terme à la pratique de la LCBO qui demandait à ses travailleurs de venir faire des quarts de travail de deux heures.

La présidente de l'équipe de négociation du SEFPO, Denise Davis, qui a remercié les membres pour le soutien qu'ils ont apporté à l'équipe tout au long des négociations, a déclaré que cette entente a été obtenue à la table grâce à la mobilisation des membres sur tout le territoire ontarien.

« Nous sommes arrivés à la table avec un plan pour bâtir une meilleure LCBO, a ajouté Denise Davis. La lutte a commencé dès le premier jour. Mais si ce plan est aujourd’hui une réalité, c’est grâce au travail des membres dans leurs communautés pour rallier le soutien de la population à nos propositions. »

« Au bout du compte, cette entente permettra d'améliorer la vie de milliers de travailleurs. Elle a permis de mettre la question de l'emploi précaire à l’ordre du jour politique. C’est le résultat de la forte mobilisation des membres qui ont travaillé sans relâche au cours des derniers mois. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; Denise Davis, 905-767-6867