Skip to content

Le carême exige encore plus de notre part cette année

Careme temps de priere de partage et de reconciliation
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

En ce mercredi des Cendres, qui marque le début du carême, l’OPSEU/SEFPO envoie ses meilleurs vœux aux membres qui entrent en carême et cheminent pendant quarante jours vers la Pâque.

Cette année, bien des personnes éprouvent des sentiments mitigés à l’égard de cette célébration. Nous avons déjà tous et toutes dû renoncer à une si grande part de ce que nous estimions être une vie normale au cours de l’année. Cela n’a pas été facile, et c’est le moins qu’on puisse dire.

Nous avons vécu la maladie et même la mort d’êtres chers, des pertes d’emploi et des horaires de travail réduits, la fermeture d’entreprises, l’épuisement aux premières lignes, l’annulation de vacances et de célébrations, l’isolement social et familial, la dépression et la violence domestique. Nous avons lutté pour travailler à domicile tout en prenant soin de personnes à charge et en supervisant l’éducation de nos enfants.

Quoi qu’il en soit, le carême est une période pendant laquelle nous sommes appelés à passer outre à nos propres souffrances pour chercher des façons d’apaiser celles d’autrui. Ainsi, cette année, par exemple, lorsque vous choisissez ce à quoi vous voulez renoncer, songez à quelque chose qui vous permet de venir en aide aux moins fortunés. Les possibilités sont infinies. C’est une façon merveilleuse de donner de la substance à nos sacrifices.

C’est dans cet esprit de générosité que nous vous souhaitons un carême riche de sens et épanouissant.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO