Menu
Menu

Lettre de Campbellford : un journal de grève

Lettre de Campbellford : un journal de grève

l316_team.jpg
l316_team.jpg
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Richard Bradley, délégué du personnel du SEFPO, a rédigé le rapport suivant alors que les membres de la section locale 316 du SEFPO entraient dans leur troisième journée de grève contre l’organisme Intégration communautaire Campbellford/Brighton.

Vendredi 24 mars, 8 h 20

À la météo, ce matin à Campbellford, on parle de neige et de pluie, peut-être verglaçante, mais malgré cela, nous continuons de faire grimper la température et l’humilité pour l’employeur.

Cette section locale est solide!

Hier, des piquets avaient été organisés à cinq endroits, avec l’objectif de poursuivre avec une combinaison de visibilité, flexibilité et pression maximale.

Le protocole d’accès/sortie de la ligne de piquetage établi et maintenu est une attente de dix minutes, à l’intérieur ou à l’extérieur, par personne dans un véhicule, à pied, à cheval ou en trotinette! Tout le monde est traité de la même façon. On a dû appeler la police à Cobourg hier après que quatre briseurs de grève qui avaient reçu le protocole d’accès/sortie du piquet ne comprennent pas qu’ils pouvaient entrer un à la fois toutes les dix minutes, jusqu’à ce que le dernier entre, quarante minutes plus tard. La police nous a appuyés dans notre protocole et est repartie.

Aussi à Cobourg, le voisin d'en face, un aumônier, a laissé sa maison ouverte aux piqueteurs pour leur permettre d’aller aux toilettes. Hier, les piqueteurs lui ont présenté un cadeau de remerciement tandis que leurs patrons briseurs de grève guignaient par les fenêtres. Des briseurs de grève arrivent fréquemment dans des fourgonnettes et rentrent par la porte arrière, tout emmitouflés, de façon à ce qu’on ne puisse pas les reconnaître.

l316_team.jpg
Membres de la section locale 316 du SEFPO avec le délégué du personnel Richard Bradley (à droite en arrière) À l’arrière, de gauche à droite : Marie Kerr, Courtney Huycke, Ryan Yarrow, Leslie Coles, Richard Bradley. À l’avant, de gauche à droite : Nicole Vander Veur et Shawn Devries

Les émotions sont fortes lorsqu’on voit des amis, souvent d’anciens confrères et consœurs promus à des postes de gestion, qui vont travailler.

Toutefois, se souvenant que nos membres vivent et travaillent dans cette communauté, et que les plus vulnérables de ses habitants sont en mesure de s’épanouir grâce à eux, la communauté manifeste un soutien énorme à l’égard des grévistes. Cette communauté continue de manifester son soutien, jour après jour, en klaxonnant, en apportant du café, des beignes, des biscuits et, parfois, des câlins. Et ils écoutent le message. Ils comprennent pourquoi ces travailleurs font le piquet. La police locale a elle aussi apporté sa part de tasses de café chaud de Tim Hortons; ils semblent y patrouiller régulièrement!

Des membres de la campagne Ça nous appartient! ont passé hier. Les chapeaux Ça nous appartient sont l'article que tout le monde veut avoir maintenant, pour le message et parce qu’ils tiennent chaud; ainsi, apportez-en davantage lundi s’il vous plaît!

Une bonne partie de la journée d’aujourd’hui sera consacrée aux préparatifs pour le rassemblement de lundi et aux personnes invitées. L’objectif consiste à avoir assez de pancartes pour tout le monde qui participe au rassemblement. Les autres activités incluront la récupération de photos et vidéos sur les téléphones et leur partage sur les médias sociaux, ainsi que le partage de l'affiche du rassemblement avec ses amis et les médias locaux. 

Nous espérons également voir une variété de récits tirés des lignes, ainsi que le témoignage du dévouement de nos membres à l’égard de leur travail et des personnes qu’ils soutiennent au sein de cette communauté. Certains de ces récits, anonymes, seront affichés durant la journée.

La fourgonnette de la Région 3 du SEFPO est sur place, comme vous l’avez peut-être remarqué sur certaines des photos prises hier. La fourgonnette a été conduite à tous les lieux de piquetage et a fourni un énorme coup de pouce à des piquets déjà robustes. 

Je ne suis pas certain que tout le monde comprenne le genre de solidarité et de soutien qui va se manifester lundi dans cette petite ville, mais je doute qu’on l’oublie.

La neige a commencé à tomber vers 6 h 30 et maintenant on dirait davantage des granules de glace contre la fenêtre du quartier général de grève. Les routes ne sont pas bonnes et nous encourageons tout le monde à éviter de conduire jusqu’à ce que ça s’éclaircisse. Au début de la journée d’hier, la vice-présidente de la section locale 316, Leslie Coles, et moi-même avons commencé notre mission à Oshawa, ainsi que nos tâches de gardiens d’enfants avec Ruby, la fille de Marie, chef de piquet. Ruby nous a chanté sa chanson préférée depuis son siège d’appoint, sur la banquette arrière.

Je ne vais plus jamais écouter « Country Roads » de la même façon!

Les routes sont très glissantes en ville et il pleut, mais je crois que deux lignes sont déjà préparées, en dépit de tout ça. Je ne peux en dire assez sur la solidarité que j’ai observée parmi les dirigeants de la section locale, l’équipe de négociation et tout le monde présent sur les piquets. Il semblerait que personne parmi les membres de la section locale 316 n’ait traversé les lignes. Le taux de participation est exceptionnel.

Je me réjouis de voir un grand nombre d’entre vous au rassemblement de lundi. Je ne suis pas certain que l’employeur soit du même avis. Notre message à l’employeur demeure : « à mardi prochain à la table de négociation ».

Vôtre en toute solidarité, indéfectible et à tout jamais,

Richard Bradley
Quartier général de grève de la section locale 316 du SEFPO