Skip to content
community-agencies-french_banner-sector-5.jpg

Lettre de Warren (Smokey) Thomas au conseil scolaire de district catholique de York

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La lettre suivante de Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, a été envoyée à Carol Cotton, présidente du Conseil scolaire de district catholique de York. Sa lettre concerne la garderie Saint Jean Bosco, qui est située dans l’école élémentaire Saint Jean Bosco.

Le Conseil scolaire examine actuellement des propositions concernant l’examen des installations destinées aux élèves dans quatre écoles au sud de Woodbridge. La proposition qui a été recommandée récemment aurait un effet dévastateur sur la garderie, dont les travailleurs et travailleuses sont représentés par le SEFPO.


Le 6 octobre 2016

Madame Carol Cotton
Présidente
Conseil scolaire de district catholique de York

OBJET : Garderie Saint Jean Bosco

Madame,

Je vous écris une nouvelle fois au sujet de l’inquiétant problème de l’examen portant sur les installations destinées aux élèves dans quatre écoles au sud de Woodbridge qui est de la responsabilité du Conseil scolaire de district catholique de York. Permettez-moi d’aborder ici le troisième et dernier rapport à l’intention du personnel en date du 27 septembre 2016, que j'ai reçu et examiné avec soin.

Dans ma précédente lettre en date du 18 août 2016, que je vous ai envoyée ainsi qu’à tous les dirigeants du conseil scolaire, je vous faisais part de mes préoccupations au sujet du plan 1B, qui prévoit le transfert des élèves en immersion française à l’école élémentaire Saint Jean Bosco et des élèves de langue anglaise à l’école élémentaire de l’archange Saint Gabriel. Je remarque que dans le dernier rapport à l’intention du personnel, vous continuez de recommander la mise en œuvre du plan 1B, en dépit du fait qu’un grand nombre de délégations aient déjà souligné les conséquences dévastatrices de ce plan.

Plus précisément, le plan 1B aurait un impact profondément négatif sur les 13 travailleurs et travailleuses que le SEFPO représente à la garderie Saint Jean Bosco, qui est située dans l’école élémentaire Saint Jean Bosco. La plupart des parents qui envoient leurs enfants à la garderie Saint Jean Bosco sont des résidents anglophones de la région qui ont souvent d'autres enfants qui fréquentent l’école Saint Jean Bosco. Si on envoie les élèves de Saint Jean Bosco à l’archange Saint Gabriel, la garderie Saint Jean Bosco perdra la plus grande partie de sa clientèle, ce qui entraînera des mises à pied à la garderie, peut-être même sa fermeture.

Dans ma dernière lettre, je vous avais demandé ainsi qu’à vos collègues conseillers scolaires de bien vouloir reconsidérer le plan 1A. C'est une alternative viable qui éviterait non seulement les impacts catastrophiques du plan 1B sur les employés de la garderie Saint Jean Bosco, mais également aux dirigeants du conseil scolaire d’être responsables de l’élimination du moyen de subsistance des employés de la garderie – des travailleurs et travailleuses qui figurent déjà parmi les plus vulnérables de notre société.

Les conseils des écoles séparées de l'Ontario ont été créés pour enseigner à nos enfants l'idée que chaque être humain a une valeur infinie et possède une dignité inhérente. Lorsque les dirigeants du milieu scolaire prennent des décisions qui nuisent à des familles et altèrent la dignité que confère un travail et refusent de considérer une solution de rechange, non seulement ils donnent un très mauvais exemple, mais ils sapent également les fondations même de leurs écoles.

Permettez-moi de vous rappeler la souffrance et l'anxiété que vous allez engendrer en faisant potentiellement perdre leur emploi à 13 personnes – des femmes et des hommes qui ont des personnes à charge et des prêts hypothécaires. Avez-vous vraiment pris le temps de penser à la situation de ces familles? Je me demande, si dans votre zèle pour plus d’« efficacité », vous n’avez pas perdu de vue les valeurs et les vertus que vous aviez promis de respecter dans votre énoncé de mandat?

Je tiens également à vous rappeler que, en tant que membres de la famille humaine, notre vocation universelle est de servir notre prochain. Les conseillers scolaires ont pour mandat de servir toute la population. Les éducatrices et éducateurs de la petite enfance sont aussi au service de toute la population. Après les parents, ils sont les premiers intervenants à prendre soin de nos enfants. Ils ont la grande responsabilité de protéger la vie de jeunes enfants et de leur inculquer les qualités qui feront d’eux les citoyens engagés dont notre société a tellement besoin. Ne privez pas ces éducatrices et éducateurs dévoués de leur joie de travailler au service de jeunes enfants; ne privez pas ces jeunes enfants du meilleur départ possible dans la vie.

Une fois encore, je vous exhorte à mettre ces personnes au centre de la décision que vous prendrez le 25 octobre. Vous avez la responsabilité de prendre en considération non seulement les avantages logistiques des divers plans, mais également toutes les conséquences préjudiciables, en particulier celles qui ont un impact sur le bien-être des personnes et des familles. Dans votre cœur et esprit, vous devez toujours faire une place aux personnes les plus vulnérables. Dans ce cas, il s’agit de faire une place aux travailleurs et travailleuses vulnérables de la garderie Saint Jean Bosco qui risquent de perdre leur emploi.

Comme l’a dit Saint Jean Bosco : « L'école n'est pas une entreprise; c'est plutôt l'instrument qui permet d'améliorer notre manière de vivre. » (traduction libre) J'espère que vous tiendrez compte de ses paroles au moment de décider du sort de ces 13 femmes et hommes et de leurs familles.

Je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario

c.c. Elizabeth Crowe, vice-présidente, Aurora/King/Whitchurch-Stouffville
   Theresa McNicol, East Gwillimbury/Georgina/Newmarket
   Marlene Mogado, Markham, zone 2, quartiers 4, 5, 7, 8
   Teresa Ciaravella, Vaughan, zone 1, quartier 1
   Maria Marchese, Vaughan/Woodbridge, zone 3, quartier 3
   Dino Giuliani, Vaughan, zone 2, quartier 2
   Cathy Ferlisi, Vaughan/Concord/Thornhill
   Ann Stong, Richmond Hill
   Dominic Mazzotta, Richmond Hill
   Nicolas Bottger, conseiller scolaire (représentant des élèves de cycle supérieur)
   Ben Smith, conseiller scolaire (représentant des élèves de cycle moyen)
   Ronnie Banerjee, délégué du personnel, SEFPO

Lettre de Warren (Smokey) Thomas à Carol Cotton