SEFPO Avis bannière

Lettre au sujet de l'instauration d’un jour férié provincial en l'honneur de la vérité et de la réconciliation

OPSEU / SEFPO flag
Facebook
Twitter
Email

Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a envoyé la lettre suivante au président du Conseil du Trésor, Prabmeet Singh Sarkaria, et au ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences, Monte McNaughton.

Letter-re-establishing-a-provincial-holiday-in-honour-of-truth-and-reconciliation-fr pdf

L’honorable Prabmeet Singh Sarkaria
Président du Conseil du Trésor
Salle 4320, 99, rue Wellesley Ouest
Toronto (Ontario) M7A 1W3

L’honorable Monte McNaughton
Ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences
14e étage, 400, avenue University
Toronto (Ontario) M7A 1T7

Objet : instauration d’un jour férié provincial en l’honneur de la vérité et de la réconciliation 

Messieurs les Ministres,

À l’OPSEU/SEFPO, nous sommes fiers d’être solidaires des membres et des communautés autochtones de l’île de la Tortue dans leur poursuite de la justice. Nous joignons notre voix à la leur pour demander l’instauration d’un jour férié provincial – d’une Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Comme vous le savez, le gouvernement fédéral a adopté récemment un projet de loi créant une fête nationale pour commémorer l’héritage tragique des pensionnats autochtones au Canada  et pour que nous n’oublions jamais notre histoire tragique. À ce titre,  le 30 septembre sera un nouveau jour férié pour les employés dont les lieux de travail sont assujettis à la réglementation fédérale.

La date du 30 septembre a été retenue, car elle s’appuie sur l’élan populaire de la Journée du chandail orange, déjà connue comme un jour visant à honorer les enfants autochtones qui ont été retirés de leur famille et envoyés de force dans les pensionnats pour Autochtones, dont beaucoup ne sont jamais retournés.

Comme tant d’Ontariennes et d’Ontariens, nous, à l’OPSEU/SEFPO, sommes profondément troublés par la découverte de fosses communes sur le site de plusieurs anciens pensionnats autochtones, bien que cela ne soit pas une surprise. Nous savons que beaucoup d’autres seront probablement découvertes, notamment sur des sites en Ontario. À la lumière de ces découvertes, et dans la poursuite du processus de vérité et de réconciliation, nous devons prendre le temps d’honorer les victimes, les survivants, leurs familles et leurs communautés.

Nous devons mettre en œuvre les 94 recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, y compris leur recommandation d’instaurer un jour férié pour nous recueillir solennellement et commémorer publiquement. Il s’agit d’un élément essentiel du processus de réconciliation.

Nous réconcilier avec les communautés autochtones est notre responsabilité partagée. Il est de notre devoir d’écouter et d’agir, et c’est pour cette raison que l’OPSEU/SEFPO commémorera la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation en instaurant son propre jour férié pour son personnel, le 30 septembre. Comme toujours, nous sommes fiers de montrer l’exemple. Et nous vous encourageons à faire de même – et à faire en sorte que l’Ontario soit la première province à instaurer ce jour férié provincial.

Il s’agit peut-être d’un petit pas, mais c’est un pas important vers la réconciliation avec les peuples autochtones et pour la justice.

Je vous prie d’agréer, messieurs les Ministres, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO