Skip to content
news_notices_french.jpg

Lettre aux ministres concernant la distribution du vaccin aux travailleurs de la santé

COVID-19
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a envoyé aujourd’hui la lettre suivante à la ministre de la Santé, Christine Elliott, et à la ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, pour en savoir plus sur la campagne de vaccination des travailleurs de la santé de la province.

Le 8 janvier 2021

Hon. Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé
College Park, 5e étage
777, rue Bay
Toronto (Ontario)  M7A 2J3

Hon. Merrilee Fullerton, ministre des Soins de longue durée
400, avenue University, 6e étage
Toronto (Ontario)  M7A 1T7

Mesdames les ministres,

Je vous écris au nom des 170 000 membres de l’OPSEU/SEFPO relativement à la vaccination contre la COVID-19 des travailleurs de la santé de l’Ontario.

Comme vous le savez, nos membres travaillent dans tous les secteurs de la Fonction publique de l’Ontario, ainsi que dans le secteur parapublic, et aux premières lignes de la crise qui secoue actuellement notre système de santé. Prêter attention à leurs idées peut assurer la réussite de cette campagne de vaccination.

En travaillant ensemble, nous pouvons réussir. Nous devons réussir. Nous ne pouvons pas nous permettre d’erreurs. C’est pourquoi nous demandons respectueusement au gouvernement de l’Ontario de :

  • consulter l’OPSEU/SEFPO lorsque vous prenez vos décisions en ce qui concerne la distribution du vaccin en Ontario;
  • communiquer toutes mises à jour et information nouvelle de manière opportune, de façon que nos membres, et tous les travailleurs de première ligne en soins de santé, puissent prendre une décision en toute connaissance de cause en ce qui concerne la vaccination; et de
  • fournir à tous les travailleurs de première ligne en soins de santé les ressources et le soutien dont ils et elles ont besoin.

Avec le programme de distribution des vaccins de l’Ontario en cours et la disponibilité limitées des vaccins, nous comprenons qu’il soit nécessaire de prioriser la vaccination de certains travailleurs de la santé dans le cadre de la première ronde de vaccination. Nous réalisons que cette campagne de vaccination est une entreprise colossale et qu’il y aura forcément quelques accidents de parcours.

Toutefois, nous sommes fermement convaincus qu’une meilleure communication est essentielle au succès du programme de vaccination de l’Ontario.

À ce jour, très peu de travailleurs ont été vaccinés. Nous devons agir rapidement afin que tous les membres du personnel de première ligne soient protégés le plus rapidement possible. En tant que syndicat représentant un grand nombre de ces travailleurs, l’OPSEU/SEFPO aura un rôle crucial à jouer pour encourager nos membres à recevoir volontairement le vaccin. Éducation et communication seront essentielles.

L’OPSEU/SEFPO peut soutenir l’effort de vaccination de la province, mais nous devons également participer à la conversation sur la façon dont ce programme est mis en œuvre. Nos héros de première ligne dévoués méritent ce signe de respect. Il est essentiel qu’ils sachent que leurs précieux commentaires sont importants et qu’un calendrier de distribution a été développé dans leur meilleur intérêt.

Ces travailleurs de première ligne sont au beau milieu de la crise. Ils se mettent chaque jour sur la ligne de tir pour protéger la santé et la sécurité de la population de l’Ontario. Si nous voulons nous en sortir, nous devons reconnaître que ces travailleurs sont au cœur de la solution. Nous savons que la prise volontaire d’un vaccin est cruciale parmi les travailleurs de la santé.

Et les travailleurs de la santé de première ligne sont beaucoup plus susceptibles de se faire vacciner s’ils disposent des ressources et du soutien dont ils ont besoin, tels que des cliniques de vaccination là où ils travaillent. Si les travailleurs doivent se déplacer pour recevoir leur vaccin, leur temps de déplacement et les frais qu’ils doivent engager devraient être remboursés.

Nous savons également que certaines personnes éprouveront des effets secondaires temporaires après la vaccination. Nous ne pouvons permettre que cela soit un obstacle à la prise du vaccin. Le gouvernement doit veiller à ce que tous les travailleurs de première ligne aient accès à des congés de maladie payés dans ces circonstances. Et ceux et celles qui n’ont pas encore été vaccinés en raison de la disponibilité encore limitée doivent avoir droit à un congé de maladie ou à une période d’isolement payés pour prévenir d’autres éclosions.

Nous savons que de nombreuses inconnues subsistent et que les détails spécifiques du calendrier de déploiement évoluent. Néanmoins, il devrait être possible de faire mieux; de meilleures consultations et communication, ainsi que la fourniture des ressources et du soutien nécessaires pour nos héros des soins de santé de première ligne.

Je serais heureux de discuter de cette question plus en détail avec vous.

En attendant, je vous prie d’agréer, Mesdames les ministres, mes salutations distinguées.

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO