SEFPO Avis bannière

Lettre au président du Conseil du Trésor sur l'observation de la Journée nationale pour la vérité et la réconciliation

OPSEU / SEFPO flag
Facebook
Twitter
Email

La lettre suivante a été envoyée au président du Conseil du Trésor, l’honorable Prabmeet Singh Sarkaria, par le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, afin de le féliciter de sa décision de faire de la Journée nationale pour la vérité et la réconciliation un jour férié payé pour les employés de la Fonction publique de l’Ontario.

L’honorable Prabmeet Singh Sarkaria
Président du Conseil du Trésor
99, rue Wellesley Ouest, salle 4320
Toronto (Ontario)  M7A 1W3
minister.tbs@ontario.ca

Objet : La Journée nationale pour la vérité et la réconciliation devenu jour férié à la FPO

Monsieur le ministre,

Suite à ma lettre datée du 8 juillet 2021, vous implorant, vous et le ministre McNaughton, de reconnaître la Journée nationale pour la vérité et la réconciliation comme jour férié dans la province, je vous écris pour vous remercier de ce pas en avant dans la reconnaissance de ce jour férié (le 30 septembre) à la Fonction publique de l’Ontario.

Depuis la déclaration de ce jour férié légal par le gouvernement fédéral, l’OPSEU/SEFPO s’est engagé à en faire un jour férié dans la province, afin de faire avancer les choses en ce qui concerne la réconciliation et la justice pour les peuples autochtones.

Nous avons montré l’exemple en donnant à nos employés un congé payé le 30 septembre, afin de leur permettre de réfléchir à notre passé et aux nombreuses vies autochtones qui ont été perdues. Je suis heureux de voir que vous avez vous aussi décidé de montrer l’exemple en offrant la même occasion aux fonctionnaires de l’Ontario.

J’espère sincèrement que le reste de la province suivra.

L’éducation et la réflexion sont des éléments clés sur le chemin de la vérité et de la réconciliation avec les peuples autochtones. Il est malheureux qu’il ait fallu la découverte de fosses communes contenant des enfants autochtones pour ouvrir les yeux des Canadiens sur les crimes qui ont été commis contre les peuples autochtones pendant des siècles, y compris dans un passé pas si lointain que ça. Toutefois, cette découverte a également conduit à d’importantes réflexions et conversations, qui doivent se poursuivre. Nous vous remercions d’avoir pris cette mesure pour donner au personnel de la FPO l’occasion de participer au processus de réconciliation.

Veuillez agréer, Monsieur le ministre, mes salutations distinguées.

Warren (Smokey) Thomas
Président, Ontario Public Service Employees Union/Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (OPSEU/SEFPO)