Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les libéraux portent atteinte au choix des PSSP

Toronto – Miranda Ferrier, présidente de l’Ontario Personal Support Workers Association (OPSWA), et Warren (Smokey) Thomas, président du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO), exigent des explications après l’annonce du gouvernement de l'Ontario de la création d’un registre obligatoire pour les préposés aux services de soutien à la personne, sans consultation préalable avec les PSSP, et du financement d’un nouveau programme de formation des PSSP en partenariat exclusif avec un syndicat, SEIU Healthcare, sans même donner de choix aux PSSP. 

Tiré du budget libéral de l'Ontario :

« Le gouvernement constituera un registre obligatoire pour les préposés aux services de soutien à la personne…. » p. 121

« … le gouvernement travaillera avec SEIU Healthcare, un syndicat du secteur de la santé, pour explorer différentes options permettant de créer un programme et des installations visant le perfectionnement continu des préposés aux services de soutien à la personne (PSSP) qui jouent un rôle crucial dans la prestation de services de soins à domicile partout dans la province.  .” p. 60

Les annonces du budget font sérieusement souci tant au président du SEFPO qu’à la présidente de l’OPSWA.

« Le budget libéral 2017 ne fait rien pour les préposés aux services de soutien à la personne en introduisant un registre des PSSP obligatoire », a déclaré Madame Ferrier. « Avec cette annonce, le gouvernement adopte des mesures qui ont échoué misérablement il y a seulement un an. Le registre avait été ouvert et fermé dans l'espace de trois ans et cet échec avait coûté plus de 5 millions de dollars aux Ontariens. »

« Nous sommes certainement en faveur d’un perfectionnement soutenu pour les PSSP, afin de leur permettre de fournir les meilleurs services possibles à leurs clients, mais c’est dans nos collèges publics qu’ils devraient suivre cette formation », a déclaré Monsieur Thomas. « Nous sommes convaincus que ce déplacement de la formation des PSSP du système collégial réputé de l’Ontario au SEIU vient du fait que le directeur des relations gouvernementales au SEIU Healthcare est Michael Spitale, qui est aussi président du parti libéral de l’Ontario », a ajouté Monsieur Thomas.

« Toute cette affaire relève de relations louches qui contribuent à saper dangereusement la démocratie syndicale et le droit de choisir des travailleurs », a encore dit Monsieur Thomas.

Vendredi 19 mai marque la Journée des préposés aux services de soutien à la personne en Ontario, une journée importante pour songer au précieux travail des PSSP et à leur droit de s’exprimer sur l’avenir de leur profession.

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; Miranda Ferrier, 226-606-2592