Les coursiers et les commis de la salle de courrier de LifeLabs votent pour l'accord de principe avec l'employeur

Toronto – Les coursiers et commis de la salle de courrier de LifeLabs ont voté pour accepter une offre et mettre ainsi fin à leur grève de deux semaines.

Les 160 membres de l’OPSEU/SEFPO, qui travaillent à trois endroits dans région du Grand Toronto, ont voté électroniquement aujourd’hui même pour accepter l’accord conclu hier, qui comprend des améliorations salariales.

Il s’agit d’une première convention collective pour le personnel de LifeLabs depuis qu’il a rejoint l’OPSEU/SEFPO. Le président du syndicat, Warren (Smokey) Thomas, a dit que l’accord est une bonne base sur laquelle s’appuyer.

« Les membres de l’OPSEU/SEFPO ont beaucoup de détermination et de persévérance », a ajouté M. Thomas.  « Cette entente n’est qu’un début et je suis sûr que nous continuerons de faire avancer les choses à chaque ronde de négociations. »

Bon nombre des membres de la section locale 5119 doivent avoir deux ou trois emplois pour joindre les deux bouts dans la région coûteuse du Grand Toronto et selon Mahmood Alawneh, président de la section locale, ce contrat est une bonne nouvelle.

« Nous ne demandons pas grand-chose », a déclaré M. Alawneh. « La RGT est un endroit coûteux où vivre et travailler, et tout ce que nous voulions, c’est assez d’argent pour vivre décemment, et nous avons au moins fait de bons progrès. »

Le premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, s’est dit fier du courage démontré par ces membres dans une situation qui était difficile.

« Ce n’est pas facile de se battre contre une grosse compagnie comme LifeLabs », a déclaré M. Almeida. « Mais nos membres ont fait le maximum pour obtenir une première convention collective, et dans notre famille syndicale, nous sommes toutes et tous fiers d’eux pour avoir tenu tête à un employeur difficile. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931, OPSEUCommunications@opseu.org