SEFPO Publications bannière

Parlons Prisons 14 : Votre équipe à Queen’s Park

Le mardi 27 mars prochain, votre équipe de négociation et des mobilisateurs seront à Queen’s Park, avec d’autres membres de notre division, pour continuer de faire pression auprès des députés provinciaux et attirer leur attention sur nos besoins urgents.

 Cliquez ici pour télécharger le numéro 14 de Parlons Prisons

Le premier vice-président/trésorier et le président de l’équipe de négociation tiendront une conférence de presse

À 10 h cette même journée, une conférence de presse, parrainée par le député provincial Taras Natyshak, se tiendra à Queen’s Park pour partager un grand nombre des éléments d’information essentiels à la réforme correctionnelle. Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eddy Almeida, et le président de votre équipe de négociation, Chris Jackel, conduiront l’événement médiatique dans le studio des médias.

Négociations : Rien que des mots et pas d’action de la part du gouvernement

Le gouvernement Wynne continue de parler de ce qu’il prétend faire pour transformer le système correctionnel de l'Ontario. Mais à la table, c’est une toute autre histoire; nous n’avons encore rien vu de substantiel.

Tandis que nous arrivons au bout de cette semaine de négociations, nous ne pouvons que conclure, après examen de nos revendications non monétaires, que le gouvernement libéral n’est pas très intéressé à négocier, contrairement à ce qu’il prétendait dans son discours d’ouverture. Par exemple, l’employeur a fait une proposition sur les congés compensatoires (CC) le 17 décembre 2017. Cette proposition incluait des concessions que nous n’étions certes pas prêts d’accepter.

Nous avons fait plusieurs contre-propositions sur les CC, la dernière en date du 7 février. Nous attendons toujours une réponse.

Le manque d'enthousiasme du gouvernement ne s’arrête pas là. Ce n’est pas pour dire que nous n'avons pas fait de progrès. Toutefois, nous ne sommes pas là où nous estimons que nous devrions être en ce moment.

Pendant les négociations, le gouvernement n’a pas semblé apprécier la paix sociale autant que nous aurions pu l’espérer dans cette nouvelle ère de « transformations ». On ne cesse de se poser des questions au sujet du recours aux efforts de mobilisation, comme dans les années passées. Nous sommes pleinement conscients de ces options et n’en ignorons pas l’importance.

Vous avez notre parole

Merci de votre soutien continu. Nous demeurons déterminés à représenter les besoins de nos membres de toute la province tandis que nous négocions une convention collective juste, méritée et historique.

Solidairement,
Votre équipe de négociation des Services correctionnels