Skip to content
news_newsletters_french.jpg

Parlons Prisons 20 : De la médiation à l'arbitrage

La deuxième journée de médiation a pris fin

Dans notre dernier numéro de Parlons Prisons, daté du mois de juin, nous vous parlions de notre première journée de médiation. Notre deuxième journée de médiation a eu lieu le 1er novembre dernier.

Cliquez ici pour télécharger le numéro 20 de Parlons Prisons (en anglais)

Comme les membres s’en souviendront peut-être, les parties ont choisi M. William Kaplan comme médiateur/arbitre dans cette ronde de négociations.

Jusque-là, avec M. Kaplan, nous avons examiné les propositions de chaque partie afin d’essayer de trouver un terrain d’entente.

L’arbitrage va commencer

Malheureusement, la médiation n’a pas abouti à une entente. En conséquence, nous procéderons à l’arbitrage les 30 et 31 mars 2019. Votre équipe de négociation a suggéré d’autres dates, moins éloignées, mais l’employeur n’est pas disponible avant cela.

Le mécanisme de médiation reste en place, et nous demeurons ouverts à toute éventualité. Le cas échéant, nous continuerons avec les séances de médiation.

Nous vous rappelons que l’alinéa 29.4(2) de la Loi sur la négociation collective des employés de la Couronne stipule que « la méthode d’arbitrage sera médiation-arbitrage. » En d’autres termes, la médiation doit faire partie intégrante du processus d’arbitrage.

Nous avons un nouveau négociateur

Nous tenons à remercier sincèrement Gissel Yanez pour son excellent travail, sa diligence et ses compétences tout au long de cette ronde de négociations. Tandis que Gissel s’en va en congé parental, nous accueillons Anastasios Zafiriadis à titre de nouveau négociateur pour l’équipe du SEFPO.

Merci de votre patience

Nous reconnaissons que certains membres sont de plus en plus frustrés par le temps que prennent les négociations. Sachez toutefois que nous sommes dans un processus bien établi et que nous avons retenu les services d’un avocat spécialisé en droit du travail fort respecté et d’un arbitre très recherché dont les calendriers 2019-2020 se remplissent rapidement. Nous avons choisi la méthode de règlement des différends et nous devons faire de notre mieux pour accepter cette réalité.

Nous nous souvenons… et exprimons notre gratitude

Tandis que le Jour du Souvenir approche, qui, cette année, marque le centenaire de la Grande Guerre, votre équipe de négociation tient à exprimer sa gratitude pour les sacrifices innombrables consentis par les Canadiens – au front et chez nous – pour résister à la tyrannie et protéger les droits, les libertés et les débouchés dont nous jouissons aujourd’hui. Nous exprimons également notre solidarité avec le personnel des Forces armées canadiennes ici et à l’étranger, et d’une manière spéciale, avec les familles qui pleurent la perte d’êtres chers. Si beaucoup sont morts, notre reconnaissance, elle, est éternelle.