SEFPO Publications bannière

Parlons Prisons 5 : Les besoins de l’Unité de négociation unifiée ne sont pas les besoins de l’Unité des services correctionnels

Tandis qu’elle rencontrait l’employeur ces dernières semaines, votre équipe a reçu plusieurs courriels de présidents et membres des sections locales pour obtenir une mise à jour sur les négociations.

Télécharger le pdf (en anglais)

Nous avons préparé de nombreuses propositions non monétaires fondées sur les priorités de négociation établies par les membres au cours du processus d’établissement des revendications. Malheureusement, l’employeur tarde à répondre à la plupart de ces propositions. S’il y répond, il semble s’opposer fortement aux améliorations que nous recherchons.

Certains membres se demandent où en sont les négociations, maintenant que l’Unité de négociation unifiée a ratifié sa convention collective. La réponse est simple : Notre division est unique et distincte de l’Unité de négociation unifiée. Nous sommes confrontés à des problèmes et à des défis qui ne concernent que nos milieux de travail correctionnels.

Toutefois, l’employeur ne semble pas reconnaître ce fait, étant donné que leurs propositions à l’équipe semblent être les mêmes que celles que contient la nouvelle entente de la FPO unifiée.

Votre équipe a répondu à l’employeur, lui rappelant que nous sommes une unité de négociation distincte avec une convention collective distincte, qui doit être négociée pour répondre à des besoins distincts. Ce qui fonctionne pour l’Unité de négociation unifiée, les collèges, la LCBO ou l’une des nombreuses autres conventions collectives de la Fonction publique de l’Ontario ou du secteur parapublic ne fonctionne pas nécessairement pour les membres des services correctionnels.

Votre équipe a récemment rencontré l’employeur une nouvelle fois pour présenter nos toute dernières propositions non monétaires. Nous espérons que l’employeur sera prêt à nous donner des réponses appropriés pour faire avancer le processus, et nous restons engagés et confiants que nous finirons par aboutir à une convention collective.

Enfin, nous tenons à rappeler à nos membres que pendant les négociations, nous sommes limités en ce qui concerne les renseignements que nous pouvons partager avec le public. Parlons Prisons continue d’être la seule et la meilleure source d’information exacte.

Solidairement,

Votre équipe de négociation des Services correctionnels

Related News