Skip to content

Le 11 mars marque la Journée nationale de commémoration pour la COVID-19

Flags at OPSEU half mast
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le gouvernement fédéral a désigné le jeudi 11 mars comme Journée nationale de commémoration pour la COVID-19 afin de rendre hommage aux personnes qui ont perdu la vie en raison de la COVID-19, et pour souligner les répercussions importantes que nous avons tous et toutes ressenties à cause de la COVID‑19 au Canada.

L’OPSEU/SEFPO est solidaire avec les familles qui ont perdu des êtres chers, y compris la famille de Connie Cerdan, une membre de la section locale 597 de l’OPSEU/SEFPO, décédée des suites d’une infection par le virus au début du mois de janvier.

Le 11 mars marque aussi un an depuis le premier décès connu d’un Canadien lié à la maladie. Depuis lors, plus de 22 000 personnes ont perdu la vie; leurs familles et leurs communautés sont laissées avec le cœur brisé. La COVID-19 a infecté près de 900 000 Canadiens, et nombreux sont ceux qui souffrent encore de ses effets à long terme.

Tandis que nous pleurons ceux et celles que nous avons perdus, l’OPSEU/SEFPO a mis ses drapeaux en berne aujourd’hui pour leur rendre hommage.

Après une année de confinements et de restrictions visant à stopper le virus, personne n’a été épargné par la COVID-19. Isolement et distanciation physique ont eu un effet négatif sur notre santé mentale collective. Des millions d’emplois perdus, d’entreprises fermées et, plus tragiquement, de vies perdues ont ponctué l’année qui s’est écoulée. Et tandis que nos expériences personnelles peuvent varier, chacun et chacune de nous a consenti d’importants sacrifices pour le bien commun. Aujourd’hui, nous les honorons tous.

Nous sommes particulièrement fiers du leadership démontré tout au long de cette pandémie par nos membres des premières lignes. Ils ont fait en sorte que les roues continuent de tourner en Ontario. Le courage dont ils ont fait preuve pour rester aux premières lignes a inspiré tout le monde dans cette province. En outre, ils ont aussi été en tête de la lutte pour des améliorations au niveau de la santé et de la sécurité. À l’OPSEU/SEFPO, nous avons appuyé les demandes d’ÉPI et autres mesures de santé et de sécurité de nos membres, et nous nous sommes battus pour sauver des emplois.

Nous rendons hommage à tous ceux et à toutes celles qui continuent de se battre contre la COVID-19 : les travailleurs de première ligne des secteurs public et privé, qui risquent leur santé et leur bien-être pour faire en sorte que notre province et notre pays continuent de fonctionner. Nous pensons aussi aux propriétaires des petites entreprises, aux parents, aux fournisseurs de soins et aux personnes âgées qui ont assumé une part importante du fardeau, ainsi qu’aux femmes, en particulier les femmes racialisées, qui ont été touchées de façon disproportionnée par la pandémie.

En l’honneur de la Journée internationale de la femme, nous célébrons les contributions spéciales et les sacrifices des femmes dans la lutte contre la COVID-19. Les femmes sont surreprésentées aux premières lignes de la fonction publique et, aussi, aux premières lignes de la pandémie. Les femmes doivent également quitter la main-d’œuvre rémunérée plus souvent pour s’occuper de leurs enfants ou de proches qui sont malades, et elles ont fait face à un risque accru de violence familiale pendant les confinements.

Aujourd’hui, prenons tous un instant pour réfléchir, pour se souvenir de ceux et celles que nous avons perdus, et pour reconnaître les répercussions importantes que la maladie a eu sur chacun et chacune de nous. Nous vous encourageons tous et toutes à prendre un moment pour tendre la main aux personnes que vous aimez.

Avec les lueurs d’espoir qui se dessinent à l’horizon, continuons de nous soutenir les uns les autres, de sorte que nous puissions avancer et reconstruire ensemble.

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO

Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO