Skip to content
ops_opseu_french_banner.jpg

McGuinty déclenche la plus grosse vague de licenciements depuis l'époque Harris

(TORONTO) – Le gouvernement libéral du premier ministre Dalton McGuinty distribue aujourd'hui les premiers avis de mise à pied dans ce qui va devenir la plus grosse vague de pertes d'emplois au sein de la Fonction publique de l'Ontario (FPO) depuis l'époque Mike Harris.

« La leçon tirée de l'époque Harris est que couper dans les services publiques fait du mal à tout le monde », a déclaré Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO. « En 2003, on a élu Dalton McGuinty pour tourner la page sur huit années de coupures destructives ayant entraîné l'effondrement systémique de nombreux services publics et directement contribué au décès de sept personnes dans la tragédie de l'eau contaminée à Walkerton.

Celui qui ignore les leçons de l'histoire est condamné à répéter les erreurs du passé », a ajouté Thomas. « Ces mises à pied et celles qui suivront feront du mal à l'Ontario. »

Les 274 avis de mise à pied distribués aujourd'hui même sont les premiers d'une vague de suppression de 1 900 emplois d'ici au mois de mars prochain.

Parmi les coupures dans les programmes qui compromettront les finances publiques et la sécurité du public, notons :

la province arrêtera de vérifier que les gouvernements locaux qui versent des millions de dollars en prestations sociales le font conformément à la loi;

la province réduira de 20 pour cent le personnel qui contrôle les agences de recouvrement;

57 mises à pied sont prévues au ministère de l'Environnement; ces mises à pied réduiront l'expertise technique disponible pour assurer la salubrité de l'eau et la qualité de l'air.

Les programmes qui aident les entreprises, protègent les consommateurs et soutiennent les adultes ayant des troubles du développement seront les plus durement touchés par cette première vague de suppressions.

« Le 14 juillet est la première journée d'une série de journées sombres pour les employés dévoués de la Fonction publique de l'Ontario », a encore dit Thomas. « Nous mobiliserons toutes les ressources à notre disposition pour lutter contre de telles pratiques. Et nous ferons de ces coupures un enjeu électoral. »

Renseignements :

Greg Hamara
Affaires publiques et Communications Cell. : 647-238-9933
Bureau : 1-800-268-7376