Skip to content
organizing_opseu_french_banner.jpg

Des travailleurs des soins de longue durée de Midland votent massivement en faveur d'une adhésion au SEFPO

Warren (Smokey) Thomas, OPSEU President, speaking at Convention
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les travailleurs des soins de longue durée de première ligne de la maison de retraite Chartwell Tiffin, à Midland, se sont prononcés à une écrasante majorité en faveur de leur adhésion au SEFPO. « Les soins de longue durée font partie des services publics parmi les plus importants et les moins appréciés qui soient », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Les demandes sont énormes et des vies sont littéralement en jeu. » « J’ai toujours cru que la meilleure façon pour les travailleurs de protéger et d’améliorer les soins qu’ils fournissent était de rejoindre un syndicat puissant, et je suis ravi de voir que ces travailleurs ont compris que le SEFPO est le syndicat puissant dont ils ont besoin. » La maison de retraite Tiffin a été construite en 2014 et a été reprise par Chartwell en 2016. Le personnel fournit une gamme complète de services dans cette communauté de personnes âgées de style lieu de villégiature. Elle compte un total de 121 suites adaptées aux aînés autonomes et à ceux qui exigent une certaine assistance, avec vue sur la Baie de Midland, dans le Bassin de Tiffin, en Huronie. Les nouveaux membres du SEFPO à cet endroit sont infirmières auxiliaires autorisées, préposés aux services de soutien à la personne, préposés à l’entretien et employés de cuisine. Ils rejoignent des milliers d’autres membres du SEFPO qui travaillent dans le secteur des soins de longue durée. « Félicitations et bienvenue », a dit Joan Corradetti, présidente du secteur des soins de longue durée du SEFPO. « En travaillant ensemble, nous ferons en sorte que tous les fournisseurs de soins de longue durée dans la province, publics ou privés, investissent dans le plus haut niveau de service et de soins. » « Nos résidents méritent d’être traités avec compassion et respect, mais c’est impossible si les personnes qui en prennent soin sont exploitées et débordées de travail. »