Skip to content
pwc_opseu_french_banner.jpg

Le ministre répond à la demande du CPF de réintégrer l’Intervenant en faveur des enfants

Le ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires répond à une lettre du Comité provincial des femmes (CPF) du SEFPO demandant la réintégration de l’intervenant en faveur des enfants de l’Ontario.

Bien que le ministre Todd Smith écrive que « Notre gouvernement travaille de concert avec l’ombudsman afin de mieux soutenir les enfants, les jeunes et les familles qui interagissent avec eux. » (traduction libre), il ne s’engage pas à réintégrer l’intervenant en faveur des enfants.

Voici le texte de cette lettre (traduction libre) :

Le 6 avril 2020
Madame Dianne Clarabut
Présidente
Comité provincial des femmes du SEFPO
100, chemin Lesmill
Toronto (Ontario)  M3B 3P8
 OPSEUCommunicationsDepartment@opseu.org

Madame,

Nous accusons réception de votre lettre rédigée au nom du Comité provincial des femmes du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) et de ses membres relativement au transfert de responsabilité du bureau de l’intervenant en faveur des enfants de l’Ontario au bureau de l’ombudsman et vous en remercions. Je suis heureux de pouvoir vous répondre.

En mai 2019, le bureau de l’ombudsman de l’Ontario a pris la responsabilité de la surveillance dans le cadre des enquêtes sur les services fournis par les sociétés d’aide à l’enfance et les fournisseurs de services résidentiels, en conformité avec la Loi  de 2018 visant à rétablir la confiance, la transparence et la responsabilité. La loi donne au bureau de l’ombudsman le pouvoir d’enquêter sur les plaintes liées aux services fournis aux enfants et aux jeunes par les sociétés d’aide à l’enfance et dans les établissements résidentiels autorisés. Ces établissements incluent les foyers pour enfants, les établissements de justice pour la jeunesse, les services de placement familial et les programmes de traitement en milieu fermé. Cette loi confère à l’ombudsman un pouvoir d’enquête plus vaste que n’avait l’intervenant en faveur des enfants, qui était limité aux enquêtes sur les services des sociétés d’aide à l’enfance et sur les services fournis aux enfants et aux jeunes dans les établissements résidentiels autorisés, là où une société d’aide à l’enfance était l’agence de placement.

Notre gouvernement travaille de concert avec l’ombudsman afin de mieux soutenir les enfants, les jeunes et les familles qui interagissent avec eux. L’Unité spécialisée pour les enfants et les jeunes de l’Ontario est une équipe spéciale au bureau de l’ombudsman qui répond aux questions, fournit de l’information sur les droits des enfants et des jeunes, mène des enquêtes et évalue et enquête sur les plaintes des jeunes gens et des adultes qui ont des doutes quant aux services fournis en vertu de la Loi de 2017 sur les services à l’enfance, à la jeunesse et à la famille. Nous sommes persuadés qu’entre l’équipe qualifiée de l’ombudsman et l’équipe d’enquêteurs transférée du bureau de l’intervenant en faveur des enfants, les enfants, les jeunes et les familles de l’Ontario reçoivent des services de qualité élevée.

Nous ne pouvons reconcevoir des systèmes qui prennent en charge les enfants et les jeunes sans écouter ces enfants et ces jeunes, et plus particulièrement les jeunes marginalisés, racialisés et qui ont affaire au système d’aide à l’enfance ou au système de la justice pour les jeunes. Le ministère des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires s’est engagé à les entendre.

Depuis le 23 août 2019, l’Ontario mobilise les jeunes, les familles, les soignants, les travailleurs de première ligne et les dirigeants du secteur du bien-être de l’enfance pour en apprendre plus sur leurs expériences et pour entendre leurs idées d’amélioration des systèmes de protection de l’enfance et des services résidentiels pour les enfants et pour les jeunes. Nous tenons à améliorer la coordination des services et à les orienter sur la prévention, afin d’assurer leur qualité élevée, leur pertinence culturelle et qu’ils répondent réellement aux besoins des enfants, des jeunes et des familles.

Dans le contexte de notre engagement à tirer parti des occasions de renforcer et de moderniser le système du bien-être de l’enfance, le ministère a créé un sondage en ligne pour permettre aux jeunes, ainsi qu’aux familles et aux soignants, travailleurs de première ligne et avocats, de partager leurs idées avec le ministère directement.

Plus de 3 500 personnes ont répondu au sondage. Leurs commentaires informent nos plans d’amélioration du bien-être de l’enfance. Nous nous réjouissons de pouvoir partager plus d’information sur les mesures qui seront bientôt prises pour le système de bien-être de l’enfance.

Encore une fois, nous vous remercions de votre correspondance.

Veuillez agréer, Madame, mes salutations distinguées.

Todd Smith
Ministre