Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les problèmes informatiques de fin de mois se répètent dans le SAGAS, selon le SEFPO

Les problèmes informatiques du Système automatisé de gestion de l'aide sociale (SAGAS) qui se sont produits pour la première fois en fin novembre, donnant de nombreuses difficultés au traitement de paiements pour les bénéficiaires de l'aide sociale, se répètent fin décembre, selon le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO).

Les travailleurs de première ligne, membres du du SEFPO, qui administrent les paiements de l'aide sociale dans le cadre du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) et du programme Ontario au travail, signalent qu'il y a encore eu une défaillance très grave dans le système.  Des milliers de bénéficiaires de l’aide sociale ont reçu un paiement excédentaire, un paiement insuffisant, ou n’ont rien reçu du tout.

Et à la veille de Noël, certains bénéficiaires admissibles ont même reçu une lettre indiquant que leurs prestations ont été suspendues complètement.

« Juste au moment où nous avons imaginé les problèmes causés par ce système brisé ne pourrait pas être pire, nous apprenons que, en fait, les problèmes sont plus dévastateurs que jamais à la fin de ce mois, » a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

Thomas a cité un exemple où le bénéficiaire du POSPH avec quatre personnes à charge a reçu 2,50 $ au lieu du 1 800 $, montant auquel ils avaient droit.  En outre, les bureaux du POSPH à Sudbury, Hamilton et Kingston n’ont pas reçu certains chèques, ce qui signifie que les intervenants devraient enquêter sur chaque chèque manquant, délivrer un arrêt de paiement, puis émettre un chèque manuel.

Les problèmes massifs causés ce mois-ci pourraient prendre des semaines à résoudre, selon le syndicat, privant potentiellement des milliers de bénéficiaires des sommes qu'ils auraient normalement dépensées au cours de cette période de vacances de fin d’année.

« Ce gouvernement n'a tout simplement rien compris, » dit Thomas.  « Il a été averti dès le début que le SAGAS n’a pas été mis au point de façon à ce qu’il puisse commencer ses activités en novembre, mais l'alerte a été complètement ignorée.  En attendant, qui sait qui se trouve victimes de cette mauvaise gestion ?  Des centaines et des millers de personnes les plus vulnérables et les plus marginalisées dans notre province en souffrent en raison de cette incroyable incompétence du gouvernement.

« Le pire de tout, il semble que le fiasco du SAGAS est hors de contrôle. Les bénéficiaires du POSPH et du programme Ontario au travail, qu’est-ce qu’ils peuvent attendent d’ici 30 jours ?  Le même bordel ? »

Le 17 décembre, le SEFPO a annoncé qu'il demandera une injonction contre le gouvernement visant à arrêter le SAGAS au motif que le gouvernement a violé les droits des bénéficiaires de l'aide sociale en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés en mettant en œuvre un système qu'il savait était défectueux.

Renseignements :

Warren (Smokey) Thomas

1-800-268-7376

Greg Hamara

Communications du SEFPO