Skip to content
1400-200_300dpi-mpac-fr.jpg

SÉFM : ImpacT – À la table – mai 2016 – Toujours pas d’entente

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L'équipe syndicale fixe le délai de grève au 17 juin puisque l'offre de l'employeur est toujours insatisfaisante

Votre équipe de négociation du SEFPO à la SÉFM a rencontré l'équipe de l'employeur le mercredi 25 mai pour une journée entière de négociation avec l'aide du conciliateur. Il nous a malheureusement été impossible de conclure l'entente de principe que nous espérions. À la fin de la journée, nous avons demandé au ministère du Travail d’émettre un avis relatif au rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation, ce qui lance le compte à rebours du délai de grève, qui expirera le 17 juin à 00 h 01.

Le déclenchement du délai de grève constitue une étape cruciale que nous n’avons pas pris à la légère. Mais il était évident pour chacun d’entre tous que notre employeur a besoin d’un avertissement supplémentaire avant de pouvoir négocier un accord acceptable.

Les parties ont échangé quelques informations utiles mercredi. La semaine dernière, l'employeur a procuré au syndicat une estimation du montant que la SÉFM s'attend à économiser en forçant les anciens employés de la Fonction publique de l'Ontario (FPO) qui travaillent aujourd’hui à la SÉFM à payer 50 pour cent de leurs primes d'avantages sociaux une fois à la retraite. Mercredi, une employée de l’Unité des retraites et avantages sociaux du SEFPO s’est jointe à la table de négociation pour réaffirmer les objections du syndicat à cette idée et répondre aux questions de l'employeur.

À l’évidence, les concessions demandées par l’employeur demeurent un obstacle majeur à un accord. En outre, l'employeur continue à exiger l'élimination de l'indemnité de départ pour tous les employés qui ont été transférés de la FPO. De plus, la reconnaissance professionnelle et la durée de la prochaine convention collective constituent également d’autres questions en suspens. 

Nous avons réitéré notre insatisfaction à l'égard de l'approche globale de l'employeur dans ces négociations. Nous avons dit très clairement que l'offre salariale de l’employeur ne peut que contribuer à saper le moral des employés de la SÉFM – surtout après les augmentations qui ont été accordées aux gestionnaires au cours des dernières années. Nous avons souligné le fait que nos patrons avaient profité d’augmentations salariales qui varient entre 5 et 30 % au cours des deux dernières années. C'est certainement une indication que la SÉFM pourrait montrer un peu de respect pour ses employés de première ligne en leur accordant un peu de soutien financier.

Malgré l'échec des pourparlers mercredi, les négociations ne sont pas terminées. Les parties ont convenu de se rencontrer de nouveau les 15 et 16 juin pour essayer de conclure un accord avant l'expiration du délai de grève.

Agissez dès maintenant pour obtenir le contrat que vous souhaitez!

Étant donné le peu de progrès à la table de négociation jusqu'à présent, il est clair que le président Antoni Wisniowski et le Conseil d’administration de la SÉFM n’ont toujours pas compris que les employés de première ligne sont déterminés à obtenir une convention collective équitable. Nous devons leur montrer que notre détermination est inébranlable. Vous pouvez montrer votre détermination de deux manières :

Tout d'abord, montrez votre soutien à votre équipe de négociation du SEFPO dans votre milieu de travail. Vous savez ce que vous avez à faire. Habillez-vous en noir. Prenez vos pauses-café avec votre tasse à café aux couleurs du SEFPO. N’oubliez pas d’épingler votre badge, parce qu’« il est temps de remonter le moral ».

Deuxièmement, faites savoir aux gestionnaires de la SÉFM que vous êtes prêts à faire la grève si l’équipe de négociation de l’employeur refuse de négocier un accord acceptable. Pour cela, n’oubliez pas de remplir votre Formulaire B (formulaire de renseignements personnels des membres) afin de pouvoir recevoir votre indemnité de grève. Cela signifie aussi mettre en place votre quartier général de grève pour la section locale et veiller à ce qu'il soit entièrement équipé. Vous pouvez également organiser son ouverture officielle avant le 15 juin, ainsi qu’une activité festive pour confectionner les pancartes de piquetage. Avant tout, soyez prêts à passer à l'action – et montrez que vous êtes bien préparés.

Votre équipe de négociation du SEFPO estime qu’une entente de principe est à portée de main. Avec votre aide, nous arriverons à l’atteindre.

En solidarité,

David Lynch
Président, Équipe de négociation du SEFPO à la SÉFM

Télécharger le bulletin de négociation, À la table, en PDF :2016-06_ImpacT_-_À_la_table_-_SÉFM_-_numéro_7.pdf