Skip to content
1400-200_300dpi-indigneous_circle_fr.jpg

Des députés s'engagent à appuyer la désignation d'un jour férié en l’honneur des Autochtones

Indigenous Circle
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

« En tant qu’êtres sacrés de la Terre Mère, notre devoir est de marcher ensemble sur ce chemin dans le cadre d’un véritable partenariat, main dans la main. »  Ce sont les mots puissants qui ont été prononcés par l’Aînée Pauline Shirt, une gardienne du savoir respectée de la réserve de Saddle Lake en Alberta – une femme dont l’engagement envers la communauté autochtone de Toronto suscite l’admiration.  Elle les a prononcés à l’occasion de la journée de lobbying qui était organisée par le Comité de la campagne du 21 juin et le Cercle des Autochtones, le 2 décembre 2019, à Queen’s Park.  Cet événement état organisé dans le cadre des efforts qui sont mis en œuvre par le comité pour obtenir la désignation du 21 juin comme la Journée des peuples autochtones et comme un jour férié en Ontario.  

En plus de la prière d’ouverture, l’Aînée Pauline Shirt a également partagé plusieurs enseignements concernant les rituels du tabac.  Étant l’une des quatre plantes médicinales sacrées, le tabac est très souvent utilisé lors de nombreuses cérémonies autochtones; un rituel qui est profondément ancré dans la tradition et qui met les jeunes, les adultes et les aînés en lien avec leurs ancêtres.  « Le tabac a également une valeur de symbole qui illustre la manière dont nous pouvons continuer à apprendre les uns des autres afin d’aller de l’avant ensemble », a expliqué Pauline Shirt.

Les participants ont également été invités à participer à l’exercice des couvertures de Kairos.  Élaboré en collaboration avec des aînés, des éducateurs et des gardiens du savoir, l’exercice des couvertures de Kairos amène les participants sur un parcours qui a été conçu pour atteindre la vérité et faciliter la compréhension et la réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones.  « L’objectif était d’émouvoir tout le monde, y compris les députés provinciaux, de la tête en passant par le cœur jusqu’au bout de leurs pieds », a expliqué Linda Broer, présidente du Comité de la campagne du 21 juin.  « Après un tel exercice, nous voulons de l’action », a-t-elle ajouté. 

Des députés de tous les partis ont participé et ont été invités à signer un certificat dans lequel ils ont pris l’engagement d’appuyer la désignation du 21 juin comme un jour férié en honneur des Autochtones.  Sol Mamakwa, Suze Morrison, Mike Mantha, Peter Tabuns, Mike Schreiner, Percy Hatfield, Chris Glover, Doly Begum, Marit Stiles, Jamie West, Gilbert Sharpe, Michael Tibollo, et Bruce Topping ont signé un certificat et plusieurs autres devraient faire de même. 

Eddy Almeida, le premier vice-président/trésorier du SEFPO, était également présent pour appuyer le travail des membres autochtones du SEFPO. 

« En tant que syndicat, notre rôle est également d’éduquer nos propres membres; nous devons faire beaucoup plus pour réparer les erreurs de notre passé colonial, », a déclaré Eddy Almeida. 

« En avançant sur le chemin de la réconciliation, il est temps de reconnaître les contributions et les sacrifices qui ont été faits par les nombreux peuples autochtones au Canada.  Instituer le 21 juin comme jour férié en l’honneur des Autochtones nous permettrait de faire des pas supplémentaires et attendus depuis longtemps sur le chemin de la réconciliation », a-t-il conclu.

« L’Ontario se joindrait ainsi au Yukon et aux Territoires du Nord-Ouest qui ont déjà désigné le 21 juin comme un jour férié.  Nous encourageons fortement le gouvernement de l’Ontario à suivre leur exemple. »