Skip to content
news_notices_french.jpg

Journée nationale de l'enfant : Un hommage aux intervenants de première ligne

Journee nationale d l'enfant - Le 20 Novembre 2017
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas issued the following statement today to mark National Child Day, November 20.

Chers amis,

Il y a de cela vingt-sept ans, l'Assemblée générale des Nations Unies adoptait la Convention relative aux droits de l'enfant. Dans cette convention, « le monde a fait une promesse aux enfants : que nous ferions tout notre possible pour protéger et promouvoir leurs droits de survivre et de se développer, d’apprendre et de s’épanouir, de faire entendre leur voix et d’atteindre leur plein potentiel », nous disait l’UNICEF.

Le 20 novembre, le SEFPO reconnaît les intervenants en protection de l’enfance, en traitement des enfants et en santé mentale infantile qui consacrent leur vie à améliorer la vie des enfants en Ontario.

Cette année, la province a adopté la Loi de 2017 sur les services à l'enfance, à la jeunesse et à la famille (LSEJF). La loi reconnaît formellement que les services aux enfants doivent être axés sur la Convention relative aux droits de l’enfant. La loi vise à accorder la priorité aux enfants lorsqu’ils sont concernés ou reçoivent des services des systèmes du bien-être de l'enfance, de la justice ou de l’éducation. Ce principe signifie que chaque enfant doit avoir la possibilité de participer aux décisions qui l’affectent.

Le SEFPO appuie ce principe. Malheureusement, les modifications proposées dans le projet de loi sont extrêmement mineures. Elles ne sont pas à la hauteur de la promesse faite dans le préambule. Nous avons besoin d’une vision qui fait en sorte que les dispositions de la loi abordent vraiment les besoins sociaux, économiques et de santé de nos enfants.

Les travailleurs de la Société d'aide à l'enfance ont constaté un déclin constant dans leur aptitude à fournir des services directs aux enfants et aux jeunes en raison d’un fardeau administratif qui croît de manière exponentielle, et plus particulièrement depuis la mise en œuvre du nouveau Réseau d'information pour la protection de l'enfance.

Face aux coupures apportées dans les programmes en raison du sous-financement chronique, les intervenants en santé mentale des enfants se battent pour fournir les soins qu’ils veulent fournir; les taux d’hospitalisation grimpent en flèche; et les listes d'attente pour recevoir un traitement sont de plus en plus longues.

Aujourd’hui, nous rendons hommage au travail de défense des droits que font nos membres au sein de leur syndicat et par l’entremise de leur syndicat pour améliorer la vie des enfants. Nous devons repenser fondamentalement la façon dont nous fournissons les services aux enfants vulnérables. Nous avons besoin d’une vision audacieuse et courageuse, une vision qui est plus qu’un simple énoncé de bonnes intentions.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas

Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario