Skip to content
news_notices_french.jpg

Jour de deuil national : Réflexion sur l'importance de conditions de travail sécuritaires

Nous n'oublierons pas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Chaque année le 28 avril, à l’occasion du Jour de deuil national, nous faisons une pause pour réfléchir. Cette année, cette journée est particulière vu que les travailleurs de première ligne qui fournissent des services publics mettent leur santé et leur vie en danger face aux menaces sans précédent de la COVID-19. Comme nous le savons, la plupart des victimes sont des personnes âgées, des personnes qui autrefois travaillaient dans cette province. En cette journée de deuil, nous célébrons le travail et la vie de ces travailleurs, ainsi que tout ce qu’ils ont sacrifié pour nous. Nous n’oublierons pas leurs contributions.

Depuis 1991, le Jour de deuil national est une journée dans le cadre de laquelle nous nous rappelons et rendons hommage à ceux et celles qui ont perdu la vie ou ont été blessés dans des accidents du travail. C’est une occasion de renouveler notre engagement à prévenir d’autres accidents, maladies et décès. Pour chaque travailleur touché, une famille et des proches ont vu leur vie transformée de façon dramatique, subissant eux aussi les conséquences de ces événements.

Nous travaillons dur pour renverser de nombreux obstacles et faire en sorte que les travailleurs de première ligne aient l’équipement de sécurité dont ils ont besoin pour effectuer le travail essentiel servant à maintenir nos services publics et à assurer notre sécurité durant la crise de la COVID-19. Toutefois, il reste encore beaucoup à faire. Le succès au travail se traduit par la sécurité dans nos collectivités. La transmission asymptomatique nous l’a appris.

Garantir des conditions de travail sûres partout où travaillent nos membres est au premier rang de la lutte du SEFPO depuis des dizaines d’années. La vie de chaque travailleur est précieuse et chacun d’eux mérite de travailler en toute sécurité, de façon qu’il puisse rentrer à la maison auprès de ses proches à la fin de la journée.

Tandis que cette pandémie progresse, nous nous engageons à poursuivre la lutte pour protéger nos travailleurs essentiels de première ligne. Et nous nous souvenons des travailleurs, vivant leurs derniers jours dans un établissement de soins de longue durée, qui ont succombé au virus. Le SEFPO leur rend hommage en cette journée très importante.

Leur sécurité et votre sécurité sont de la plus haute importance pour nous. Nous vous sommes infiniment reconnaissants pour tout ce que vous avez fait et continuez de faire pour cette province.

Le SEFPO défend les travailleurs d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas, président
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier