OPSEU College support/soutien. Personnel de soutien a temps plein des colleges.

On commence à négocier le premier contrat des travailleurs de soutien à temps partiel des collèges de l’Ontario

Toronto – Tandis qu’elle s’engage à négocier la première convention collective des travailleurs de soutien à temps partiel des 24 collèges publics de l’Ontario, le mercredi 23 mai, l’équipe de négociation se dit optimiste.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, affirme avoir bon espoir que l’employeur est prêt à faire sa part et ce qui est juste pour 20 000 de ses travailleurs qui souffrent depuis des dizaines d’années de conditions de travail déplorables.

« Nous avons entendu trop d’histoires d’horreur de nos nouveaux membres en ce qui concerne la rémunération et la sécurité d’emploi, sans compter qu’ils n’ont ni vacances ni congés de maladie », a déclaré Monsieur Thomas. 

« Le fait que nos membres aient voté massivement en faveur d’une représentation par le SEFPO dans la campagne de syndicalisation la plus importante de l’histoire du Canada nous dit clairement que les temps changent. J’espère que cet employeur travaillera avec nous et fera en sorte que nos membres reçoivent un contrat équitable. »

Le président de l’équipe de négociation du SEFPO, Ted Claeys, s’est dit fier du travail ardu réalisé dans la préparation des négociations collectives. « L’équipe de négociation a travaillé fort sur une proposition raisonnable pour l’employeur. Les collèges publics de l’Ontario devraient servir d’exemple en ce qui concerne l’équité dans les milieux de travail. Un bon contrat équitable avec le personnel est essentiel pour faire en sorte que les étudiants jouissent du soutien et des services de qualité dont ils ont besoin pour réussir. »

« Le processus de négociation ne devrait pas être compliqué. Nous avons déjà une convention collective pour le personnel de soutien à temps plein sur lequel ce document peut être basé. »

La Commission des relations de travail de l’Ontario a certifié les travailleurs de soutien à temps partiel des collèges ontariens le 30 janvier dernier.

Pour plus d’information : 
Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO 613-329-1931