Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Nouveau gouvernement, nouvelles possibilités, nous dit le président Thomas

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas in the Queen's Park media gallery.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a félicité le premier ministre Doug Ford et son nouveau gouvernement progressiste-conservateur, disant qu’il est temps de passer aux choses sérieuses.

« Trois semaines seulement se sont écoulées depuis les élections, mais un nouveau gouvernement représente de toute nouvelles possibilités », a déclaré M. Thomas.  « Maintenant que le gouvernement a été assermenté, il est temps de se rencontrer… il est temps de passer aux actes. »

Le SEFPO a communiqué avec le premier ministre Ford alors qu’il n’était encore que premier ministre désigné pour fixer une date de réunion et partager de précieux renseignements sur le secteur public de l’Ontario. »

« Il est très occupé en ce moment, je n’en doute pas », a déclaré le premier vice-président/trésorier Eduardo (Eddy) Almeida. « Je ne m’inquiète pas de ne pas encore avoir eu de réponse de M. Ford. Je me rends compte du travail énorme que cela peut représenter de prendre la barre d’un navire aussi grand que l’Ontario, alors nous serons patients. »

Le SEFPO, qui représente 155 000 membres à la Fonction publique de l’Ontario et dans le secteur parapublic, estime qu’un dialogue constructif entre le premier ministre Ford et le syndicat produira des résultats gagnants pour l’Ontario.

« Le premier ministre Ford a fait campagne sous la bannière « Pour le peuple » (For the People) », a dit M. Thomas. « Le travail du SEFPO et ma vie professionnelle entière ont été consacrés au peuple; à protéger les travailleurs, à protéger les moins fortunés, alors je comprends bien cette devise. »

« Mais les moins fortunés ont besoin de services publics », a encore dit M. Thomas. « Le premier ministre Ford devrait écouter les experts dans le domaine, et ces experts, c’est nous. Ce gouvernement est peut-être nouveau, mais ça fait longtemps que nous existons et nous pouvons aider. »  

« Nous repartons à zéro », a insisté M. Thomas. « Après quinze ans de règne libéral, les possibilités ne manquent pas, et les Ontariens se réjouissent que les choses changent. Notre tâche est désormais de faire en sorte que le repas que le premier ministre Ford a l’intention de nous servir est un plat que les Ontariens peuvent digérer.  Ainsi, nous disons bravo au premier ministre et à son Cabinet; notre porte est ouverte. »  

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931