Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Nouveaux lits d'hôpitaux, un « début » pour atténuer la crise, nous dit le président du SEFPO

Kingston – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) félicite Eric Hoskins, ministre de la Santé, pour sa récente annonce de l’ajout de 1 200 lits dans les hôpitaux de l’Ontario. Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, s’est dit inquiet que le plan de la province n’en fasse pas assez pour remédier à des années de coupures, mais il a qualifié cet ajout de lits de bon « début » pour aider à résoudre la pénurie continuelle de lits dans les hôpitaux.

« Nos hôpitaux publics ont été traumatisés par une décennie de coupures et nos communautés en ont subi les conséquences », a déclaré Monsieur Thomas, qui vit à Kingston, où 57 lits seront ajoutés. « À titre de résident de longue date de Kingston et de président du SEFPO, j’ai constaté de mes propres yeux l’impact de l’austérité sur notre système des soins de santé. Il est inacceptable que les hôpitaux communautaires de Kingston fonctionnent constamment à une capacité supérieure à 100 pour cent, comme tant d’autres, et il est à peu près temps que les choses changent. »

Le SEFPO, qui représente 50 000 travailleurs des soins de santé à travers la province, dont plus de 30 000 dans les hôpitaux, a toujours défendu avec vigueur l’augmentation du financement dans les hôpitaux.

« Nous émergeons tout juste de la plus longue période de compressions des budgets hospitaliers de l’histoire de l'Ontario », a déclaré Monsieur Thomas. « Ces compressions font que l’Ontario compte désormais moins de lits d’hôpitaux par personne que toute autre province. »

« Nous avons parlé de ces problèmes à Queen’s Park, et ici, à Kingston, nous avons également discuté avec Sophie Kiwala, une députée provinciale locale », a ajouté Monsieur Thomas. « Après des années de pressions, et je suis fier de dire que le SEFPO a joué un rôle important dans ce lobby, il est peu surprenant que le gouvernement se mette enfin à agir. Ça leur a pris vraiment trop longtemps, mais c'est un début. »

Dans son annonce, le ministre Hoskins a également déclaré qu'il y aurait d'autres espaces de soins transitoires créés hors des hôpitaux. 

« Tandis que nous sommes heureux de voir que de nouveaux lits sont ajoutés, nous devons exiger que toute nouvelle capacité dans le système des soins de santé demeure dans le système public, et que tous les nouveaux lits soient ajoutés dans nos hôpitaux publics », a encore dit Monsieur Thomas. « Quand nous parlons de lits, nous parlons de lits publics, et nous parlons aussi de lits dotés de personnel. Nous ne pouvons ajouter de lits sans ajouter de personnel à l’équipe  de professionnels de la santé, infirmières, personnel de bureau et personnel affecté aux installations. Nous ne pouvons demander au personnel déjà débordé d’accepter davantage de travail, et c’est pourquoi il est important que des investissements supplémentaires en personnel soient consentis. Le SEFPO continuera de se battre pour cela. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931