Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Nouvelle prison à Thunder Bay... un bon petit pas dans la bonne direction, mais seulement un début!

Thunder Bay – Le SEFPO est soulagé par la décision du gouvernement de construire un nouvel établissement correctionnel à Thunder Bay, mais déçu que le secteur privé soit impliqué.

« Nous sommes heureux que le gouvernement fasse enfin quelque chose à propos des conditions de vie et de travail déplorables à la prison de Thunder Bay », a déclaré Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO. « Cette nouvelle prison arrive des dizaines d’années en retard. » Toutefois, M. Thomas a averti qu’un partenariat public-privé était la mauvaise voie à suivre, notant qu’un P3 est l’option « payer plus pour moins » lorsqu’il s’agit de construire des infrastructures.

« On pourrait croire que la désastreuse expérience vécue avec les P3 au Centre de détention de Toronto Sud et au Centre Waypoint encouragerait n’importe quel gouvernement à choisir le modèle public, moins cher et mieux conçu. C’est extrêmement décevant. »

Le président de la Division des services correctionnels de l’Ontario s’est également dit déçu par la décision de recourir à un P3. Le modèle P3 s’est avéré inefficace et plus coûteux tant au Centre de détention de Toronto Sud qu’au Centre de détention du sud-ouest, a déclaré Chris Jackel.

« Mais si le gouvernement tient mordicus au P3, alors mon conseil est d’avoir un contrat plus souple, afin que nos travailleurs de l’entretien puissent effectuer les mises à niveau, les réparations et les améliorations à l’infrastructure de façon plus opportune et plus économique. Le modèle actuel comporte au moins trois couches de bureaucratie et exige des années d’attente pour approuver de simples modifications. »

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, lui-même agent correctionnel, a insisté sur l’apport du syndicat et du personnel de première ligne, dès le début, pour les plans, la dotation et le développement des programmes et politiques. « Aucun architecte n’a l’expérience quotidienne du personnel de première ligne. Le personnel de première ligne sait mieux que quiconque où sont les problèmes et ce qui doit être fait pour les éviter. »

« C’est un bon petit premier pas vers la résolution de la crise correctionnelle qui met en danger nos communautés », a déclaré M. Thomas. « Mais ce n’est qu’un début. Où est la nouvelle prison d’Ottawa? Qu’en est-il du manque chronique de personnel? Qu’en est-il des gangs et de la violence généralisée? Qu’en est-il des problèmes de santé mentale et de toxicomanie? Où sont la formation et l’équipement dont nous avons désespérément besoin? »

« Le budget du gouvernement ne contient pas un nouveau sou pour les services correctionnels », a-t-il fait remarquer. « Au lieu de gaspiller des milliards de dollars pour mettre la bière dans les petites épiceries, Doug Ford ferait mieux d’utiliser cet argent pour remédier à la crise dans les services correctionnels. Quand on songe vraiment à la sécurité du public, ça coule de source. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931