Menu
Menu
news_press_releases_french.jpg

Pas d'offre : la grève se poursuit dans la section locale 316

Pas d'offre : la grève se poursuit dans la section locale 316

Nous avons les moyens de faire plus
Nous avons les moyens de faire plus
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Campbellford (Ontario) – Les négociations entre le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) et Intégration communautaire Campbellford/Brighton (CLCB) n'ont pas produit d'entente aujourd'hui, ce qui signifie que près de 100 employés membres de la section locale 316 sont encore en grève.

« Nous avons travaillé si dur pour conclure une entente aujourd’hui », a déclaré Richard Bradley, délégué du personnel du SEFPO. « Nous avons fourni à l’employeur de multiples exemples de libellé contractuel existant dans le secteur que nous serions prêts à accepter, mais il n’a pas bronché. »

L’offre finale de l’employeur a été rejetée par 86 pour cent des membres dans le cadre d’un vote le mardi 21 mars dernier, signifiant le début de la grève le lendemain, soit le 22 mars.

Parmi les enjeux clés abordés à la table de négociation, notons la demande de l’employeur que les employés utilisent leur véhicule personnel comme condition d’emploi, une demande qui soulève des préoccupations considérables en matière de responsabilité et de santé et sécurité. L’employeur a également refusé d’améliorer le régime salarial inférieur aux normes qui est offert, a déclaré Monsieur Bradley.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, est scandalisé par la nouvelle.

« Personne ne travaille dans les services aux personnes atteintes d'un handicap de développement pour s’enrichir », a-t-il encore dit. « C'est une histoire de cœur, et on ne peut pas mettre un prix là-dessus. Par contre, on peut mettre un prix sur l'épicerie. On peut mettre un prix sur les chaussures dont on a besoin. On peut mettre un prix sur l'essence et l’usure de nos voitures. Si ces travailleurs ne peuvent se nourrir, eux et leur famille, et s’ils ne peuvent pas payer leur loyer, alors les personnes qu’ils soutiennent ne recevront pas le niveau de soins qu’elles méritent de recevoir.

« De toute évidence, l’employeur ne l’a pas compris. Nous avons monté un énorme spectacle de solidarité à notre rassemblement d’hier, et je remercie les membres qui sont venus de tous les coins de la province pour participer. Mais nous ne faisons que commencer. Nous allons devoir augmenter la pression, et nous le ferons », a ajouté Monsieur Thomas.

Aucune date n’a été fixée pour la suite des négociations; en attendant qu’une entente soit conclue, la grève se poursuit.

Les membres du SEFPO au CLCB offrent du soutien aux adultes qui vivent avec des déficiences intellectuelles à Campbellford et à Brighton, ainsi que dans la région avoisinante.

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; Richard Bradley, 416-542-8616