Skip to content

En ce Jour VE, nous nous engageons à reconstruire le Canada pour lequel tant de personnes ont donné leur vie

War monument with Canadian flag waving against graduated blue sky.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Il y a 75 ans aujourd’hui 8 mai, les soldats canadiens et leurs proches au foyer célébraient une victoire mémorable : la Victoire en Europe.

Nos ancêtres ont subi des souffrances innommables pour remporter cette victoire. Près d’un Canadien sur 10 a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Plus de 55 000 sont revenus du front blessés, alors que 42 000 ne sont jamais rentrés chez eux.

Toutefois, la « grande génération » a fait en sorte que ces sacrifices n’aient pas été consentis en vain. Après avoir vaincu le fascisme et la tyrannie, ils sont revenus au Canada exigeant le meilleur de notre démocratie.

Ils se sont regroupés en syndicats, groupes religieux et clubs de service, et ont fait pression auprès de nos politiciens pour un Canada plus juste et équitable. Un Canada avec des services publics solides et universels, tels que l’assurance-maladie, le régime de pensions du Canada et la sécurité de la vieillesse.

Ils avaient appris sur le champ de bataille qu’en travaillant ensemble, même les plus violents combats pouvaient être gagnés.

Aujourd’hui, les Canadiens mènent un autre combat féroce, ici même, au pays. En moins de deux mois, plus de 4 000 personnes ont perdu la vie à cause de la COVID-19, soit un dixième du nombre de personnes ayant perdu la vie pendant la Seconde  Guerre mondiale, en une fraction du temps.

Nous devons faire mieux. Afin d’honorer leurs sacrifices, nous devons nous engager à reconstruire leur vision d’un Canada où les soins de santé et les systèmes de soins de longue durée ne laissent personne pour compte.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO

Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président du SEFPO