Skip to content

Une seule option pour un meilleur Ontario : Un message du président Thomas

Votez Mieux - SEFPO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Tout au long de mes nombreuses années en tant que militant et dirigeant syndical, je n’ai jamais vu une pareille élection.

De toute évidence, les électrices et les électeurs choisiront Doug Ford et le PC ou Andrea Horwath et le NPD. Face à un tel choix, je crois sincèrement qu’il y a une seule option : le NPD.

J’ai vu des partis de tous les bords à la barre, mais la vérité est que ni moi ni personne d’autre dans cette province n’avons jamais vu quelqu’un comme Doug Ford tenir le gouvernail. Et je ne dis pas ça à la légère. Doug Ford serait un désastre; il sabrerait des milliards de dollars dans nos précieux services publics.

Des économistes indépendants ont passé au crible les chiffres du programme de Ford : sous son règne, la province pourrait perdre 22 milliards de dollars en revenus au cours des trois prochaines années – des revenus dont nous avons besoin pour financer des services tels que les soins de santé et l’éducation.

C’est beaucoup d’argent. Pour mettre les choses en perspective, durant les quatre premières années du gouvernement conservateur de Mike Harris dans les années 1990, l’Ontario a perdu 13 milliards de dollars de revenus. Nous savons la dévastation qui a suivi : restructuration et privatisation coûteuses du secteur public, des douzaines de fermetures d’hôpitaux qui ont dévasté des petites collectivités rurales et plusieurs dizaines de milliers de mises à pied.

Pouvez-vous imaginer un instant à quoi ressembleraient les compressions de 22 milliards de dollars d’un gouvernement Ford? Ça me donne des frissons rien que d’y penser.

Eh bien, selon une analyse économique du programme de Ford, l’impact combiné des réductions d’impôts et des dépenses pourrait se traduire par une perte nette de 63 000 à 135 000 emplois selon les mesures que prendrait Ford pour équilibrer le budget durant ses trois ou quatre premières années.

C’est la raison pour laquelle nous devons, en tant que progressistes, nous unir.    

Nous avons fait notre travail, nous avons élaboré notre propre plateforme et nous avons comparé nos priorités avec les promesses des partis politiques. Il est devenu clair que les néo-démocrates sont la meilleure option pour bloquer Doug Ford et le seul choix pour les Ontariens et Ontariennes progressistes. 

Si les 155 000 membres du SEFPO et leurs familles allaient voter, ils pourraient faire pencher la balance du bon côté dans cette élection. Le 7 juin, allons aux urnes avec l’idée de bâtir un avenir meilleur.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas
Président du SEFPO

Comparaison de la plateforme Votez Mieux

De meilleurs services et une meilleure économie

  • Arrêt des privatisations et des P3 coûteux et réinvestissement de l’argent dans des services publics de qualité

Libéral : Non  
NPD : Oui      
PC : Non

De meilleurs emplois

  • Respect du droit constitutionnel à la négociation collective et facilitation de la syndicalisation des travailleurs
  • Augmentation du salaire minimum à 15 $ en 2019, puis selon le taux d’inflation les années suivantes

Libéral : ¼ – Pas d’engagement en matière de négociation collective et pas d’engagement d’augmenter les salaires après 2019
NPD : Oui    
PC : Non

De meilleurs soins de santé

  • Accès garanti à des soins dentaires pour TOUS les Ontariens et Ontariennes
  • Régime universel d’assurance médicaments pour TOUS les Ontariens et Ontariennes
  • Augmentation de 5,3 % des investissements pour suivre le rythme du taux d’inflation des soins de santé

Libéral : Non  
NPD : Oui    
PC : Non

Une meilleure éducation

  • Moratoire sur les fermetures d’école
  • Conversion de tous les prêts provinciaux des étudiants en subventions et pardon avec effet rétroactif de tous les intérêts

Libéral : Non  
NPD : Oui    
PC : Non

Cliquez ici pour lire le guide de comparaison exhaustif de la platforme du SEFPO.