Skip to content
news_press_releases_french.jpg

L'Ontario privatise la responsabilité du Cabinet, nous dit Thomas

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

TORONTO – Un gouvernement déjà soucieux de privatiser tout ce qu'il peut semble avoir pris l'étrange décision de privatiser la responsabilité du Cabinet, nous dit Warren (Smokey) Thomas, le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario.

« Nous avons élu un gouvernement qui nous promettait la justice sociale et un régime de pensions amélioré pour les retraités ontariens et nous avons obtenu un gouvernement qui externalise tout ce qui bouge – même certaines choses qui ne peuvent pas bouger », déclare Thomas.

« Et sa dernière initiative est de privatiser l'économie de la province.

« Nous obtenons habituellement nos prévisions économiques d'un budget provincial, mais cette année elles nous viennent de l'ex-banquier Ed Clark, et peut-être que quand il aura fini de faire ce qu'il a à faire, le gouvernement se réveillera et insérera ses propres chiffres dans le bilan », a-t-il ajouté.

« Je me souviens bien des élections de l'an dernier. Ma mémoire à court terme est encore assez bonne. Mais je ne me souviens pas d'avoir vu le parti de la Banque TD se présenter, pas plus que je ne me souviens d'avoir vu des documents de campagne électorale pour Ed Clark », nous dit Thomas.

« Et pourtant, le voilà en train de préparer le programme économique de la province pour l'année à venir. »

« Même si les résultats des dernières élections en Ontario m’ont déplu, je suis ferme partisan de la démocratie, et cela signifie que les personnes qui sont élues par les citoyens pour diriger cette province devraient faire leur travail elles-mêmes, et surtout pas le confier à des banques. »

« Franchement, les banques ont déjà assez de pouvoir dans ce pays et assez d'influence dans l'économie sans que le gouvernement leur confie encore ses propres responsabilités. Ce développement est profondément antidémocratique. »

– 30 –