Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les VMOT : une autre mauvaise idée pour l’Ontario

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le plan de Queen’s Park de créer des voies réservées aux véhicules multioccupants à accès spécial tarifé (VMOT) est « une mauvaise idée pour les Ontariens », a déclaré le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario.

« Avec ce projet, le gouvernement de l’Ontario ne fait que vendre l’accès aux autoroutes de l’Ontario à ceux et celles qui ont les moyens de payer », a dit aujourd'hui Warren (Smokey) Thomas. « Ce sont nos autoroutes. Elles nous appartiennent. Pouvoir se rendre à un endroit en toute sécurité et à temps est un droit fondamental du citoyen, pas un jeu de hasard auquel seuls ceux qui ont assez d'argent peuvent se joindre. »

Monsieur Thomas a dit que le programme proposé fera peu pour alléger la congestion routière, vu que seulement 1 000 « heureux gagnants » auront accès aux VMOT.

« Ce programme disqualifie plus de gens que le gouvernement se soucie d’admettre, y compris ceux qui n’ont pas les moyens et les gens de l’extérieur de la province qui empruntent nos autoroutes », a déclaré Monsieur Thomas. « La plupart des gens devront encore subir l’encombrement des routes. » 

Le projet pilote va nous plonger dans un cauchemar fiscal, prédit Monsieur Thomas, et ne sera pas, comme prétendu, sans incidence sur les revenus, vu que le gouvernement prévoit de dépenser de l'argent public sur de « nouvelles technologies novatrices » pour surveiller l’observation et la fluidité de la circulation.

« Ce gouvernement est accro à la sous-traitance des services publics et à la vente des biens publics », a déclaré Monsieur Thomas. « Entre temps, il coupe sur des services essentiels, tels que les soins de santé et l’éducation, partout à travers la province, chaque jour. » 

Monsieur Thomas a dit que cette dernière annonce s’inscrit dans une tendance du gouvernement libéral à Queen's Park à sous-traiter, privatiser et consulter quelques membres de l’élite en ce qui concerne la politique publique.

« Le gouvernement fait constamment miroiter nos biens publics devant le nez de soumissionnaires privilégiés au sein du secteur privé », a encore dit Monsieur Thomas. « Ils dépensent des milliards de dollars sur des projets privés excessivement chers, lesquels profitent surtout aux avocats de société, banquiers et gros bonnets de la construction. Et ils donnent accès aux services uniquement à ceux qui ont les moyens de se les procurer », a ajouté Monsieur Thomas.

« Il est temps que les Ontariens disent à ce gouvernement que nos biens ne doivent pas être mis aux enchères. Ils nous appartiennent. Ensemble, mettons un frein à ces manigances du gouvernement de l’Ontario. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931