Skip to content
news_announcements_french.jpg

Lettre ouverte du président du SEFPO à la ministre de la Santé concernant les répartiteurs ambulanciers

Illustration of ambulances
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Dans sa lettre à l’honorable Christine Elliott, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, le président Thomas demande de prendre des mesures immédiates pour remplir les rangs éclaircis des agents de répartition d’ambulances.

Le 3 août 2018

L’honorable Christine Elliott
Ministre de la Santé et des Soins de longue durée
80, rue Grosvenor
Toronto (Ontario)  M7A 2C4

Madame la ministre,

Je tiens par la présente à attirer votre attention sur une question urgente pour les répartiteurs ambulanciers (RA) représentés par le SEFPO.

Depuis quelques années, les sous-effectifs sont la cause de préoccupations grandissantes. Ces préoccupations ont pris des proportions de crise vu que les centres de répartition fonctionnent parfois à 50 % de leur capacité, faisant qu’un employé peut devoir faire le travail de deux employés.

Les efforts déployés pour remédier à la grave pénurie de RA se sont avérés vains. Les anciens dirigeants n’avaient jamais pris au sérieux ni la situation ni les recommandations du Comité des relations avec les employés du ministère (CREM). Bien que les dirigeants des succursales aient déployé des efforts pour faire face aux préoccupations, ces efforts sont tous axés sur des processus qui sont loin de permettre d’apporter l’aide nécessaire. Il est urgent que nous trouvions une solution immédiate.

La vie privée et familiale et la santé des RA sont gravement compromises. Tandis que les niveaux de stress augmentent, de plus en plus de travailleurs tombent malades, quittent leur emploi ou prennent un congé. Les travailleurs qui restent doivent mettre les bouchées doubles, ce qui contribue à l’élévation de leur propre niveau de stress. C’est un cercle vicieux qu’il faut briser avant qu’il ne s’aggrave davantage.

Le refus de l’employeur de faire face à la crise compromet déjà gravement la santé et la sécurité des Ontariens. Il suffirait qu’un appel soit abandonné pour provoquer une tragédie, laquelle aurait des conséquences extrêmement négatives pour le ministère et pour la réputation de notre nouveau gouvernement.

Madame la ministre, avant que la situation empire, je vous demande d’intervenir personnellement auprès des dirigeants de vos centres de répartition d’ambulances centraux afin qu’ils lancent une campagne de recrutement visant à remplir les rangs éclaircis des répartiteurs ambulanciers. Ce sont des travailleurs de première ligne essentiels, et en tant que tels, ils ne sont pas soumis au gel imposé récemment à la Fonction publique de l’Ontario par le premier ministre. Pour la santé et la sécurité de tous les Ontariens, la ministre doit embaucher un plus grand nombre de répartiteurs ambulanciers dès que possible.

Dans l’attente de votre prompte réponse, je vous prie d’agréer, Madame la ministre, mes salutations distinguées.

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario

c. : Frank Wendling, co-président, CREM du ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Cliquez ici pour télécharger le pdf (en anglais)