Fonction Publique de l'Ontario. Negociation 2014 de la FPO

FPO Feuille d'enjeux no 10 : Privatisation des services publics : Du domaine privé et de l'opacité

 Télécharger la feuille d'enjeuxops_issuesheet10.pdf

On dit que quand on est amoureux, plus rien d'autre ne compte.

Amourachés des compagnies privées et des entrepreneurs privés, les libéraux le prouvent jour après jour. Cet amour est si fort que même le fait que la privatisation coûte plus pour moins importe peu. Huit milliards de dollars de plus et de trop pour les projets P3. 200 millions de dollars par année de plus et de trop pour les conseillers en TI privés dont s'est servie la FPO. 175 millions de dollars par année de plus et de trop pour les laboratoires d'hôpitaux privés. La liste est longue.

À la table de négociation, votre équipe de la FPO a exigé que l'employeur, le gouvernement de l'Ontario lui-même, suive une procédure convenable quand il lui prendra l'envie de privatiser d'autres services publics. Nous avons proposé une procédure ouverte et transparente d'examen de toutes les propositions de privatisation des services publics.

Cet examen pourrait être conduit par une commission d'examen indépendante. L'examen évaluerait l'efficacité, la valeur pour le public et les économies de coûts, le cas échéant. Avec une surveillance et un examen adéquats, des désastres comme celui du SAGAS pourraient être évités.

Curieusement, l'employeur s'est montré très réticent à l'idée d'adopter une procédure et un examen ouverts et transparents.

Ou peut-être n'est-ce pas si étrange que cela après tout. Il est évident que le gouvernement aurait beaucoup plus de peine à céder des millions et des milliards de dollars à ses acolytes du privé si quelqu'un surveillait ses gestes de près. Le gouvernement pense que la vente des services publics et du travail du secteur public doit se faire à portes closes.

Mettre fin aux stratagèmes de privatisation des libéraux est une des grandes priorités de tous les membres de la FPO. Nous faisons notre travail mieux, plus économiquement et plus équitablement que le secteur privé. Nous devons nous battre pour garder notre travail… la prestation de services publics de qualité à la population ontarienne.

S'il vous plaît, continuez d'appuyer vos équipes de négociation!

 

Autorisé par :

Roxanne Barnes, présidente, équipe centrale/unifiée

Tom O'Neill, président, équipe de négociation, Services correctionnels

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO

Related News