Skip to content
2014-10_fr_ops_bargaining_we_can_do_it_page_banner_c.jpg

Tour de table de la FPO, numéro 6 - la négociation des services essentiels commence à la table centrale/unifiée

Télécharger ce numérottupdate_150128.pdf

Les dernières nouvelles sur la négociation et la mobilisation des membres de la FPO

La négociation des services essentiels commence à la table centrale/unifiée

La table des services correctionnels n’est pas touchée

Le mardi 27 janvier, l'employeur a montré clairement ses intentions de négociation en présentant à l’équipe centrale/unifiée les documents pour commencer la négociation des services essentiels et d'urgence.  Ce processus n’affecte que la table centrale/unifiée; l'équipe des services correctionnels est toujours en négociation, et n’est pas encore en conciliation.

Plus tôt ce jour-là, l’équipe centrale/unifiée du SEFPO a rencontré le conciliateur et réaffirmé la position de négociation du syndicat : le syndicat n’acceptera pas les concessions générales que l'employeur propose, et nous continuerons à présenter à la table les priorités de négociation de nos membres.

À 16 h 53, l'employeur a donné sa réponse.  Aucun mouvement.  Aucun changement.  Apparemment, la déclaration publique de la première ministre Kathleen Wynne qu'elle « croit au processus de négociation collective » ne s’étend pas réellement à la négociation en vue d’obtenir une convention collective équitable.

Nous avons maintenant deux travaux importants devant nous. L'équipe centrale/unifiée commencera le processus de négociation de presque 1 400 accords relatifs aux services essentiels.  L'objectif est de s’assurer que CHAQUE accord se conforme complètement à la loi régissant ce processus.  Ce ne sera pas un processus rapide, mais il n'y a aucune prédiction exacte à ce que combien de temps ces négociations vont durer.

Le deuxième travail, le travail le plus important, c’est votre travail.  Pendant ce temps, en tant que membres de la FPO, vous devez convaincre votre employeur non seulement que vous défendez votre contrat, mais aussi que vous êtes prêt à faire la grève pour le prouver.

Ces préparations doivent avoir lieu immédiatement.  Si nous allons montrer comment nous sommes sérieux, toutes les sections locales et tous les membres doivent être prêts pour une interruption de travail.

Entre temps, nous devons continuer à faire pression auprès du gouvernement libéral et de ses députés à chaque occasion.

Nous avons indiqué clairement au conciliateur que l'équipe du SEFPO est toujours prête et disposée à négocier, ce qui peut avoir lieu même pendant la négociation des services essentiels.  Nous n’avons pas quitté la table. C’est votre employeur, ou plus précisément, Kathleen Wynne et ses libéraux de l'Ontario, qui VOUS ont quitté.

Que pouvez-vous faire maintenant ?

Votre équipe de négociation demande que chaque membre de la FPO de faire ce qui suit dans les prochains jours :

  • Participer à autant de manifestations, rassemblements et activités en milieu de travail que vous pouvez;
  • Démissionner de tous les comités en milieu de travail (à l'exception du comité de la santé et de la sécurité au travail, qui est mandaté par la loi);
  • Démissionner de toutes les affectations intérimaires de gestion;
  • Démissionner de tous les postes intérimaires à l’extérieur de l'unité de négociation du SEFPO;
  • Prenez toutes les pauses café et les pauses déjeuner;
  • Ne pas faire des heures supplémentaires qui ne sont pas payées pour « rattraper » le travail de l'employeur;
  • Ne pas exercer toutes les fonctions qui sont désignées comme travail de gestion.

Dans un avenir proche, nous prendrons d'autres mesures légales qui peuvent également être efficaces pour transmettre notre message à l’employeur.

Les tactiques d'intimidation … ça ne marchera pas !

Comme nous l'avons dit à maintes reprises, nous n’accepterons pas les coupures générales que l'employeur exige.  Il est tragique que la même première ministre qui a gaspillé des milliards de dollars des contribuables sur les entreprises et entrepreneurs privés a l'audace de se présenter devant nous et de nous dire que « les coffres sont vides. »  Tout ça c’est pour montrer à la population de l'Ontario qu'elle est difficile, alors qu’en réalité, l'argent qu'elle a gaspillé aurait pu lui permettre de conclure un contrat équitable avec tous les membres de la FPO … et d’éliminer la moitié du déficit de l'Ontario.

Nous ne laisserons pas le gouvernement nous gifler pour qu’il se sauve la face.

Restez à l’écoute

Le service des Communications du SEFPO commencera à envoyer aux membres de la FPO des bulletins de négociation contenant des renseignements mis à jour une fois les négociations commenceront.

Restez branchés et participez aux activités, et montrez votre solidarité.  Ensemble, nous obtiendrons un contrat juste et équitable !!

N’écoutez pas les rumeurs !  Le Tour de table est le seul bulletin officiel préparé par les équipes de négociation de la FPO.

Communiquez avec nous :

Équipe centrale/unifiée

centralbargaining@opseu.org

Équipe des services correctionnels

correctionsbargaining@opseu.org

Vos équipes de négociation de la FPO

Équipe centrale/unifiée

Roxanne Barnes, CERC (présidente)

Ron Langer, Région 1 (vice-président)

Elaine Young, Région 2

Betty Marchegiano, Région 3

Dylan Lineger, Région 4

Dennis Wilson, Région 5

Beth Anich, Région 6

John Watson, Région 7

Mickey Riccardi, Administration

Glenna Caldwell, Services correctionnels

Cindy Falcao, Services de soins de santé

Tim Elphick, Administration de bureau

Johanne Bourgeois, Administration de bureau

John Berry, Services opérationnels, techniques et d’entretien

Steve Anderson, Employés à terme fixe

Ruth Hamilton, Négociatrice (personnel du syndicat)

Équipe des services correctionnels

John McLaren, Région 1

Dan Sidsworth, Région 2

Gord Longhi, Région 3 (vice-président)

Tom O’Neill, Région 4 (président)

Monte Vieselmeyer, Région 5

Scott McIntyre, Région 6

Barb Friday, Région 7

Anastasios Zafiriadis, Négociateur (personnel du syndicat)

Distribution autorisée par :

Roxanne Barnes, présidente, équipe centrale/unifiée

Tom O’Neill, président, équipe des services correctionnels

Warren (Smokey) Thomas, président, Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario