Fonction Publique de l'Ontario. Negociation 2014 de la FPO

Tour de table de la FPO, numéro 14 - L'employeur a cédé

Tour de table de la FPO, numéro 14

Le mardi 17 mars, l'équipe de négociation des Services correctionnels a rencontré l'employeur pour entamer les négociations des services essentiels et d'urgence.

Quand nous avons demandé des renseignements pertinents sur lesquels seraient fondées les négociations, l'employeur a menacé de fermer les prisons de Brantford et Stratford en cas d'un conflit de travail.  Et il a nié la divulgation de tous les renseignements que nous avions demandés.

Le SEFPO a donc déposé une plainte à la Commission des relations de travail de l'Ontario le 24 mars et a demandé une audience qui a été prévue pour le 13 avril.

Le 27 mars, l'employeur a demandé une rencontre pour discuter davantage de la demande de divulgation de renseignements faite par le SEFPO.

Le 2 avril nous avons rencontré l'employeur qui nous a dit qu'il allait examiner davantage la demande.

Nous avons accepté une séance de médiation pour le 9 avril à la CRTO, l'audience formelle étant toujours prévue pour le 13 avril si nous ne pouvions pas parvenir à un accord.

Ça a marché.  Le 9 Avril, l'équipe de négociation des Services correctionnels a obtenu avec succès un règlement à notre plainte à la CRTO.

L'employeur a accepté une grande majorité des renseignements demandés et a accepté de fournir presque tous les autres renseignements à une date ultérieure.

C’est un changement radical de sa position initiale qui décrivait la demande du syndicat, « trop grande et vaste qui risque de miner le processus de négociation. »

Nous croyons que son refus initial de partager les renseignements est le vrai problème qui sape le processus de négociation.

Cependant, nous reprendrons les négociations des services essentiels et d'urgence dès que nous recevrons les renseignements pertinents.

C’est peut être lent, mais c’est du progrès.  Nous apprécions votre patience.

Les rumeurs sur les négociations

Les rumeurs s’élèvent en milieu de travail dans n’importe quelle ronde de négociations.  On ne peut pas arrêter les histoires sans fin, les théories et les spéculations qui prennent de l'ampleur au jour le jour.  Vos équipes de négociation vous ont clairement indiqué depuis le début de ce processus que les seuls faits officiels dont vous pouvez compter seront publiés par les équipes dans le Tour de table préparé par le service des Communications du SEFPO.

Répandre des rumeurs dans le milieu de travail et sur les médias sociaux non seulement cause de la mais aussi endommage le moral à un moment où la confiance accordée au syndicat et aux équipes de négociation est d’une importance primordiale pour négocier des ententes équitables.

Lorsque vous entendez une rumeur, vérifiez la source et demandez la preuve.  Si ça ne vient pas de l'équipe de négociation, c’est une rumeur.  Si vous ne pouvez pas le vérifier au www.sefpo.org, c’est une rumeur.

Les heures supplémentaires aux Services correctionnels

Récemment dans le Tour de table n° 13, l'unité de négociation centrale/unifiée vous a donné des instructions de « travailler selon votre contrat » et de ne pas vous porter volontaire pour faire des heures supplémentaires.  L'équipe de négociation des Services correctionnels ne vous demande pas de refuser les heures supplémentaires pour le moment.  Toutes les demandes liées aux emplois précis des membres des Services correctionnels proviendront directement de l'équipe de négociation des Services correctionnels et seront publiées dans le Tour de table à la rubrique de négociations des Services correctionnels.

Restez à l’écoute

Le service des Communications du SEFPO commencera à envoyer aux membres de la FPO des bulletins de négociation contenant des renseignements mis à jour une fois les négociations commenceront.

Restez branchés et participez aux activités, et montrez votre solidarité.  Ensemble, nous obtiendrons un contrat juste et équitable !!

Communiquez avec nous :

correctionsbargaining@opseu.org

N’écoutez pas les rumeurs !  Le Tour de table est le seul bulletin officiel préparé par les équipes de négociation de la FPO.

Votre équipe des services correctionnels

John McLaren, Région 1
Dan Sidsworth, Région 2
Gord Longhi, Région 3 (vice-président)
Tom O’Neill, Région 4 (président)
Monte Vieselmeyer, Région 5
Scott McIntyre, Région 6
Barb Friday, Région 7
Anastasios Zafiriadis, Négociateur (personnel du syndicat)

Distribution autorisée par :

Tom O’Neill, président
Équipe des services correctionnels

Warren (Smokey) Thomas, président
Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario

Related News