Fonction Publique de l'Ontario. Negociation 2014 de la FPO

Tour de table de la FPO, numéro 5 : La négociation centrale/unifiée interrompue

Les dernières nouvelles sur la négociation et la mobilisation des membres de la FPO

ttupdate_150122fr.pdf

La négociation centrale/unifiée interrompue

Dans un geste exceptionnel pour les négociations de la FPO, le conciliateur nommé par le ministère du Travail a recommandé au syndicat et à l'employeur à la table de négociation centrale/unifiée de s’arrêter temporairement pour réévaluer leurs positions de négociation.

Le conciliateur a fait cette recommandation parce qu'il croit que les deux parties sont trop éloignées l’une de l’autre et qu’elles sont trop près d'une impasse dans les négociations.  Seule la table de négociation centrale/unifiée est affectée à l’heure actuelle – l’interruption ne s’applique pas à la table des services correctionnels.

Pour être très clair, votre équipe centrale/unifiée n’a pas quitté la table.  Nous sommes disponibles et disposés à négocier …  Cependant, nous ne pouvons pas continuer à négocier avec un employeur qui refuse de bouger de ses concessions ou d'accepter vos revendications de négociation.

Notre position de négociation reste très claire, soutenue par vos actions et un vote de grève.  Les membres de la FPO méritent plus, et nous n’accepterons pas les concessions sur lesquelles insiste l'employeur.

La balle est maintenant dans le camp de l'employeur.  Il a besoin de regarder de  près sa position initiale de négociation et de décider s’il veut éviter une interruption de travail en Ontario.

C’est là que vous, les membres, pouvez faire la différence.

Au cours des dernières semaines, il y a eu un nombre sans précédent d'activités en milieu de travail, des manifestations et du piquetage aux bureaux des députés à travers la province.

Bien que cette interruption entre en vigueur, nous avons besoin de crier plus fort, et d’être plus perturbateurs que jamais.  Ce sont ces actions, et ces seules actions, qui influeront sur les négociations.

Si le gouvernement va réévaluer sa position de négociation, il a besoin de le faire au même moment où les membres de la FFPO démontrent exactement ce que les conflits de travail représentent à travers la province.  Les politiciens, en particulier les nouveaux, ont besoin d'apprendre ce que c’est de faire face aux membres de la FPO en colère et déterminés, jour après jour.

Nous ne sommes pas seuls.  Des milliers de membres d'autres syndicats expriment leur soutien.  Notre lutte va bientôt devenir la leur, et ils s’intéressent à ce qui se passe avec les membres du SEFPO.

Les membres de votre équipe centrale/unifiée continueront de travailler à la table de négociation et aussi à rencontrer les membres dans les régions.  Nous sommes convaincus que nous devons lutter contre ces concessions massives.  Nous remercions les mobilisateurs, les membres du Conseil exécutif, tous nos alliés de solidarité et surtout vous, tous les membres de la FPO, pour tout votre travail acharné et votre dévouement à soutenir vos équipes pour conclure une convention collective juste et équitable.

Un message de votre équipe de négociation des services correctionnels

Merci !

Merci à tous les membres de la Division des services correctionnels pour la manifestation impressionnante de force et de solidarité de cette semaine et chaque semaine à Toronto et partout dans la province.

Nous apprécions les efforts de nos présidents des sections locales, des activistes et des membres pour augmenter la pression auprès de l'employeur.

Notre solidarité et notre détermination n’ont pas passé inaperçues par le gouvernement Wynne.  Nous devons continuer à augmenter la pression.  Kathleen Wynne sent la pression croissante d'être poursuivie par nos membres et les médias.  Tout simplement parce que l'employeur n'a pas encore répondu ne signifie pas qu'il n'y a pas eu un impact.

Un vote de grève au début était une stratégie pour montrer à l'employeur que nous étions sérieux, et vous avez très bien fait.  Vous nous avez donné un vote de grève à 96 pour cent et souligné le fait que nous ne devrions pas accepter des concessions.  Nous avons entendu votre message qui nous a été transmis de façon claire et forte.

À compter d'aujourd'hui, votre équipe des services correctionnels continue de négocier avec l'employeur à la table.  Nous ne sommes pas dans la conciliation et n’avons pas atteint une impasse en ce moment.  Les accords sur les services essentiels ne seront négociés que lorsque les parties arrivent à une impasse dans les négociations.  Tous les membres seront informés si une impasse se produit.

Les questions liées aux services essentiels seront abordées avec notre conseiller juridique.  Les accords en milieu de travail seront négociés en consultation avec tous les dirigeants des sections locales.  Votre connaissance et votre expertise dans votre lieu de travail sont essentielles à ce processus.

Nous devons continuer à faire monter la pression auprès du gouvernement afin de maximiser notre efficacité à la table de négociation et, s’il le faut, à la ligne de piquetage.

Restez à l’écoute

Le service des Communications du SEFPO commencera à envoyer aux membres de la FPO des bulletins de négociation contenant des renseignements mis à jour une fois les négociations commenceront.

Restez branchés et participez aux activités, et montrez votre solidarité.  Ensemble, nous obtiendrons un contrat juste et équitable !!

N’écoutez pas les rumeurs !  Le Tour de table est le seul bulletin officiel préparé par les équipes de négociation de la FPO.

Vos équipes de négociation de la FPO

Équipe centrale/unifiée

Roxanne Barnes, CERC (présidente)

Ron Langer, Région 1 (vice-président)

Elaine Young, Région 2

Betty Marchegiano, Région 3

Dylan Lineger, Région 4

Dennis Wilson, Région 5

Beth Anich, Région 6

John Watson, Région 7

Mickey Riccardi, Administration

Glenna Caldwell, Services correctionnels

Cindy Falcao, Services de soins de santé

Tim Elphick, Administration de bureau

Johanne Bourgeois, Administration de bureau

John Berry, Services opérationnels, techniques et d’entretien

Steve Anderson, Employés à terme fixe

Ruth Hamilton, Négociatrice (personnel du syndicat)

Équipe des services correctionnels

John McLaren, Région 1

Dan Sidsworth, Région 2

Gord Longhi, Région 3 (vice-président)

Tom O’Neill, Région 4 (président)

Monte Vieselmeyer, Région 5

Scott McIntyre, Région 6

Barb Friday, Région 7

Anastasios Zafiriadis, Négociateur (personnel du syndicat)

Distribution autorisée par :

Roxanne Barnes, présidente, équipe centrale/unifiée

Tom O’Neill, président, équipe des services correctionnels

Warren (Smokey) Thomas, président, Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario

 

Related News