Fonction Publique de l'Ontario. Negociation 2014 de la FPO

Tour de table 2015 - numéro 9 - Les négociations des services essentiels et d’urgence se poursuivent

Les dernières nouvelles sur la négociation et la mobilisation des membres de la FPO

 Télécharger ce numéro

Les négociations des services essentiels et d’urgence se poursuivent

La semaine dernière, l'équipe de négociation des services correctionnels a commencé à négocier officiellement les services essentiels et d'urgence.  La semaine prochaine, elle commencera ses réunions en face-à-face avec l'employeur et s’engagera dans le même processus que l'équipe de négociation centrale/unifiée.

Les négociations aux tables des services essentiels et d’urgence progressent à un rythme mesuré et délibéré.  Un accord doit être atteint pour chacun des 1 600 lieux de travail de la FPO dans la province.  Et étant donné que ces accords n’ont pas été négociés depuis la ronde de négociations 2004/2005, il est facile d'imaginer que ce processus prendra un temps considérable.

Vos équipes font en sorte que ces accords soient soigneusement étudiés et négociés.  Bien que ces accords soient en place uniquement pour cette ronde de négociations, ils seront également utilisés comme référence pour les rondes subséquentes de négociations de la FPO.  Ces accords doivent être précis et ils doivent refléter le travail effectué et veiller à ce que le syndicat puisse être efficace lorsqu’il fait face à une grève ou à un lock-out.

Le défi que nous devons relever aujourd'hui est de nous assurer que la pression est maintenue auprès de l'employeur à mesure les négociations des services essentiels et d’urgence se poursuivent.  Ce n’est plus un sprint … c’est un marathon.  Cela prendrait peut-être quelques mois avant que les accords ne soient conclus aux deux tables de négociation.  Et les deux tables de négociation doivent avoir leurs accords en place avant une grève ou un lock-out ne puisse se produire.

Rassurez-vous que les sections locales auront beaucoup de temps pour préparer une interruption de travail.  Les équipes le sauront lorsqu’elles arriveront à la fin des négociations des services essentiels et d’urgence.  Il y aura également un préavis de 17 jours pour le rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation avant une grève ou un lock-out.  Soyez conscients de ces faits; il n’est pas pressé de mettre en place les articles coûteux pour la grève.  Les sections locales auront beaucoup de temps pour demander de l’aide à la ligne de grève avant une interruption de travail.

Au cours des prochains mois, nous continuerons à faire pression auprès du gouvernement Wynne et des députés libéraux qui soutiennent son plan de geler les salaires, de réduire les prestations et de demander des concessions aux employés de la FPO.  Nous voulons que la population de l'Ontario commence à exiger la reddition de comptes et la transparence d'un gouvernement qui remplit les poches des sociétés privées des milliards de dollars plutôt que d'investir dans les services publics de qualité.  Il est de notre devoir de jeter la lumière sur les ombres dans lesquels fonctionne le gouvernement Wynne.

Notre message est bien transmis.  Les sondages indiquent que 90 pour cent des Ontariens et Ontariennes croient que le gouvernement doit être transparent dans la façon dont les deniers publics sont dépensés.  Et même les médias se demandent maintenant s’il n’est pas le temps pour le gouvernement de cesser de « rabaisser » les travailleurs du secteur public.

Nous n’aurions jamais cru que nous avons accompli autant au cours des derniers mois.  Notre objectif reste inchangé : une convention collective équitable pour tous les membres de la FPO, et la reconnaissance que nous fournissons des services, meilleurs, moins cher et plus équitables que les entrepreneurs privés.  Cette reconnaissance est l'avenir des services publics en Ontario, et la protection de bons emplois dans toutes les collectivités de la province.

Nous vous remercions pour votre travail acharné, votre dévouement, votre engagement et votre patience.  Nous continuerons à vous faire parvenir les dernières nouvelles sur la négociation et la mobilisation des membres de la FPO, mais en attendant, nous travaillerons chaque jour à la table de négociation des services essentiels et d’urgence.  Lorsqu’il y a quelque chose d’important à vous annoncer, nous tâcherons de le faire dans les plus brefs délais.

Restez à l’écoute

Le service des Communications du SEFPO commencera à envoyer aux membres de la FPO des bulletins de négociation contenant des renseignements mis à jour une fois les négociations commenceront.

Restez branchés et participez aux activités, et montrez votre solidarité.  Ensemble, nous obtiendrons un contrat juste et équitable !!

N’écoutez pas les rumeurs !  Le Tour de table est le seul bulletin officiel préparé par les équipes de négociation de la FPO.

Communiquez avec nous :

Équipe centrale/unifiée
centralbargaining@opseu.org

Équipe des services correctionnels
correctionsbargaining@opseu.org

Vos équipes de négociation de la FPO

Équipe centrale/unifiée
Roxanne Barnes, CERC (présidente)
Ron Langer, Région 1 (vice-président)
Elaine Young, Région 2
Betty Marchegiano, Région 3
Dylan Lineger, Région 4
Dennis Wilson, Région 5
Beth Anich, Région 6
John Watson, Région 7
Mickey Riccardi, Administration
Glenna Caldwell, Services correctionnels
Cindy Falcao, Services de soins de santé
Tim Elphick, Administration de bureau
Johanne Bourgeois, Administration de bureau
John Berry, Services opérationnels, techniques et d’entretien
Steve Anderson, Employés à terme fixe
Ruth Hamilton, Négociatrice (personnel du syndicat)

Équipe des services correctionnels
John McLaren, Région 1
Dan Sidsworth, Région 2
Gord Longhi, Région 3 (vice-président)
Tom O’Neill, Région 4 (président)
Monte Vieselmeyer, Région 5
Scott McIntyre, Région 6
Barb Friday, Région 7
Anastasios Zafiriadis, Négociateur (personnel du syndicat)

Distribution autorisée par :

Roxanne Barnes, présidente, équipe centrale/unifiée

Tom O’Neill, président, équipe des services correctionnels

Warren (Smokey) Thomas, président, Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario

Related News