Fonction Publique de l'Ontario. Negociation 2014 de la FPO

Assemblées téléphoniques de la FPO : 93 % ne croient pas Wynne

Près de 20 000 membres de la FPO ont participé à trois assemblées téléphoniques (ou télétribunes) tenues les 18 et 19 février derniers.

Les membres ont appelé de tous les coins de la province pour poser des questions, formuler des commentaires et proposer des stratégies. Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, la présidente de l'équipe centrale/unifiée, Roxanne Barnes, et le président de l'équipe des Services correctionnels, Tom O'Neill, ont répondu à toutes sortes de questions, allant des avantages sociaux pendant la grève aux négociations pour les services essentiels, en passant par le paysage politique ontarien.

De nombreux membres se sont dits inquiets au sujet de la durée des négociations pour les services essentiels et du moment de l'annonce éventuelle d'une date de grève. On a rassuré les appelants en leur disant que même si nous n'avions pas de dates exactes, cela pourrait prendre encore plusieurs semaines, voire plusieurs mois. On a également rassuré les appelants en leur disant qu'ils continueraient de recevoir leurs avantages sociaux pendant une grève ou un lockout.

Répondant à une question d'un sondage en direct, 93 % des participants ont affirmé ne pas croire la première ministre qui disait appuyer le processus de négociation collective. Aussi, soixante-dix pour cent des répondants ont dit avoir participé à une action en milieu de travail, un nombre que le président Thomas a qualifié d'inouï.

« Je fais cela depuis 1980 et je n'ai jamais vu autant de membres engagés et actifs », a déclaré Thomas. « C'est tout simplement ahurissant. »

« Nous sommes en train de modifier le dialogue en Ontario », a encore dit Thomas. « Les gens demandent responsabilité et transparence de la part du gouvernement. En leur rappelant constamment les milliards de dollars du contribuable que les libéraux ont gaspillé et en leur demandant ce qu'ils pourraient faire avec 8,2 milliards de dollars, nous mettons la première ministre Wynne sur la sellette. »

No file Id

Vous pouvez écouter les appels ici.

Appel n° 1 – 18 février, 20 h

Appel n° 2 – 19 février, 12 h 30

Appel n° 3 – 19 février, 20 h